“Game Change”

1

22/08/2012 by wattsatthemovies

Que serait une année électorale américaine sans un film électoral? Il semble que ce soit une tendance qui se maintient dans le cinéma américain au petit comme au grand écran. En 2004, le documentaire sensationnaliste “Fahrenheit 9/11″ de Michael Moore est sorti dans le but d’influencer le vote en faveur des démocrates. Hélas, cela n’a pas fonctionné! George W. Bush a été réélu pour un deuxième mandat. Quatre ans plus tard, soit une autre année électorale de présidentielle américaine, “Recount” est sorti sur HBO. Ce film est une dramatisation des problématiques de recomptage dans l’État de la Floride lors des élections de 2000, où Bush a gagné son premier mandat et pour lequel plusieurs démocrates pensent toujours que Al Gore, candidat démocrate de cette élection, aurait dû gagner. Ce printemps, c’est “Game Change” qui a marqué le petit écran avec son interprétation de la campagne présidentielle du parti républicain une fois que Sarah Palin a été nommée colistière de John McCain en 2008.

Nous apprenons qu’à l’été 2008, McCain (Ed Harris) et son équipe (dont Woody Harrelson) hésitaient beaucoup dans le choix de son colistier. L’équipe disait que la population désirait du changement, ce qui expliquait la popularité de rock star de Barack Obama à ce moment-là, même si McCain était “plus qualifié” pour l’emploi de président, à 71 ans, il projetait une image de vieux de vieille, ce dont les américains étaient tannés. Après études de marché et recherches sur YouTube, l’équipe McCain trouve sa propre star en Sarah Palin (Julianne Moore), la colistière surprise de cette campagne présidentielle américaine!

Ce que j’ai trouvé intéressant de ce film est d’être plongé dans l’arrière-scène d’une campagne électorale. Toutes les décisions sont analysées et sur-analysées, que ce soit la coiffure de Palin, avec quel média elle parlera ou ce qu’elle dira en entrevue. Concernant ce dernier point, je dois avouer avoir été scandalisée, mais pas étonnée, de la manipulation que l’auditoire subit de la part des politiciens. Malgré des connaissances très minimes en politique internationale, Palin réussit à gagner le débat entre candidats à la vice-présidence. Pourquoi? Parce qu’elle a apprise par cœur les “réponses” aux questions/sujets qui allaient y être discutés! Même le conseiller républicain joué par Harrelson le dit : « Comment faire en sorte que Palin gagne le débat? Elle est une bonne actrice, alors donnons à la meilleure actrice en politique des répliques à apprendre par coeur! » J’en étais outrée!

John McCain (Harris) et Sarah Palin (Moore)

Non sans surprise, le film a été critiqué par le camp républicain pour sa représentation négative de Palin. Il est vrai qu’elle y apparaît vulnérable et même en dépression nerveuse, mais je ne dirais pas que c’était une représentation négative. J’ai apprécié le fait de voir une femme qui n’avait pas peur d’assumer ses émotions, malgré le poste de grande autorité qu’elle détenait. Palin a cinq enfants, dont un bébé de moins d’un an et une adolescente enceinte, aussi bien qu’elle devait assumer un rôle de candidate vice-présidentielle, j’avais de l’empathie pour ses moments de crises et sa tristesse à être séparée de sa famille. Sans être en accord avec ses politiques, c’était Sarah Palin la femme et la mère qui m’a touchée. Le côté humain de cette femme m’a étonné.

Pour arriver à créer cette empathie pour cette femme à des années lumières de mes politiques personnelles, il n’y avait que Julianne Moore pour le faire. Moore met la touche d’empathie, de naïveté et de force qu’aucune autre actrice n’aurait pu faire. En plus, elle ressemble à Palin comme deux gouttes d’eau. Il faut féliciter l’équipe de coiffure, maquillage et costumes, mais Moore recréé parfaitement l’accent alaskien et les maniérismes de la vraie Palin. Je n’avais pas l’impression de voir Julianne Moore mais bel et bien Sarah Palin! Woody Harrelson et Ed Harris se débrouillent bien, mais la vedette inconstestée du film est Moore.

Sarah Palin (Moore)

“Game Change” a été réalisé par Jay Roach, le même réalisateur que “Recount”, tout comme ce dernier, “Game Change” a un rythme rapide; Roach fit un excellent travail car il arrive à nous plonger dans l’arrière scène d’une campagne électorale, la rendant accessible malgré les technicalités et intéressante pour l’auditoire. J’avais vraiment l’impression de faire partie de l’équipe derrière Sarah Palin tellement Roach nous amène dans le feu de l’action.

LE MOT DE LA FIN: La prestation de Julianne Moore, la représentation humaine de Palin en plus d’une réalisation serrée font en sorte que ce film est à voir! Verdict? LOUEZ LE DVD!

DERNIERS DÉTAILS: “Game Change” (2012) réalisé par Jay Roach, scénarisé par Danny Strong, basé sur le livre Game Change de Mark Halpern et John Heilemann, mettant en vedette Julianne Moore, Woody Harrelson, Ed Harris, Sarah Paulson, Peter MacNicol, Jamey Sheridan et Ron Livingston.
About these ads

One thought on ““Game Change”

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

Archives

Citation ciné

KLAATU BARADA NIKTO !!
- "The Day the Earth Stood Still" (Robert Wise, 1951)

Top Posts & Pages

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email. / Entrez votre adresse courriel pour suivre ce blogue. Vous recevrez tout nouvel article par courriel.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 99 other followers

%d bloggers like this: