“Carnage”

Le défi dans l’adaptation d’une pièce de théâtre en un film est de convaincre les spectateurs du film qu’ils ne regardent pas une pièce de théâtre. Parfois ça fonctionne (“Incendies” de Denis Villeneuve, basé sur la pièce de Wajdi Mouawad), mais d’autres fois ça fonctionne moins, comme dans le cas de “Carnage”, et voici pourquoi.

Suite à une chicane entre leurs fils, les parents de Zachary Cowan et Ethan Longstreet se rencontrent pour discuter de la situation et arriver à une entente pacifiste. Les parents de Zachary et Ethan sont très différents les uns des autres, ceux de Zachary sont carriéristes et détachés quant à l’éducation de leur enfant, ceux de Ethan sont très impliqués et progressistes. Évidemment, quatre personnes aussi différentes qui sont forcées à interagir et à cohabiter le même espace restraint pendant des heures créé le chaos. Cette rencontre qui se voulait diplomatique devient bordélique et immature, de là vient l’humour de cette comédie de moeurs.

À mon avis, la plus grosse difficulté à vouloir adapter “Carnage” au grand écran est que l’action se passe uniquement dans un appartement, principalement dans le salon. Être forcé à se limiter dans l’environnement et l’espace dans un médium pour lequel les possibilités sont illimitées m’apparaît étrange. C’est certain que ce n’est pas la faute de la pièce, mais sur pellicule, ces limites forcées jouent moins bien. Le canevas est beaucoup plus gros au cinéma qu’au théâtre, donc quand on se concentre sur un tout de petit coin, le reste du tableau paraît trop vide et on sent qu’il manque quelque chose. Au début du film, pendant le générique, nous voyons la fameuse chicane en plan général et muette. Aurait-ce été pertinent de le montrer en prise de vue rapprochée, avec les dialogues des enfants? Peut-être que oui dans le sens que le cinéma est le médium idéal pour expliquer le déroulement de l’histoire en illustrant par l’environnement. Par contre, pour être fidèle au texte, Polanski a naturellement choisi de ne pas faire plus qu’un plan général. J’avoue ne pas avoir vu la pièce, mais je suis certaine qu’il n’y avait pas de telle mise en scène, ça n’aurait pas été pertinent sur une scène de théâtre.

La pièce se veut une comédie de moeurs, et c’est lors de la déchéance que cette comédie se trouve, mais je sens que celle-ci se serait mieux prêtée à une scène plutôt qu’un grand écran. Certaines blagues, certaines situations se prêtent mieux sur une scène de théâtre, où l’exagération est plus prononcée et acceptée, le jeu d’acteur doit prendre un ton et un rythme différent. Lorsque ceux-ci sortent de ce contexte, ils n’ont pas le même effet.  Je ne riais donc pas beaucoup, sentant plutôt une humiliation pour les acteurs et un désir que la débauche d’alcool et d’insultes se terminent rapidement…

Compte tenu de tout cela, était-ce nécessaire d’adapter la pièce au cinéma? Je crois que certains médiums se prêtent mieux à certaines histoires. Je sens que le théâtre se prête mieux à “Carnage” et non le cinéma. 

Petit truc drôle: l’action du film se passe à Brooklyn au lieu du Paris de la pièce de théâtre, quoique tourné à Paris pour des raisons évidentes. Nous savons tous que Roman Polanski est extradié des États-Unis, pourtant la scène de chicane du début a bel et bien été tourné à Brooklyn, le Brooklyn Bridge étant très évident en arrière-plan. Je ne pouvais m’empêcher de dire à l’amie qui m’accompagnait: “I guess the Second Unit Director shot that…”😉

MOT DE LA FIN: J’ai apprécié voir ces quatre bons acteurs ensemble, mais pas plus. Attendez la sortie DVD, ou si vous êtes moins patients, ne payez pas plus que le petit prix du mardi.

 

DERNIERS DÉTAILS: “Carnage” (2011) réalisé par Roman Polanski, scénarisé par Roman Polanski et Yasmina Reza, basé sur la pièce “Le Dieu du carnage” de Yasmina Reza, mettant en vedette Jodie Foster, Kate Winslet, Christoph Waltz et John C. Reilly.

2 thoughts on ““Carnage”

  1. J’ai vu la pièce avec ma copine l’an passé au TNM et c’était royalement hilarant. J’ai de la difficulté à croire qu’ils auraient pu faire mieux. Le théatre est souvent un meilleur médium pour certaines histoires.

    Tourlou

    Like

    • Je suis entièrement d’accord avec toi! Même si les intentions étaient certainement bonnes de vouloir partager “Carnage” avec un plus grand auditoire, cette pièce n’était probablement pas fait pour être transformé en film. Si j’ai été déçue du film sans avoir vu la pièce, je peux seulement imaginer ta déception en voyant le film. Dans ton cas, ce serait définitivement à éviter!

      À bientôt🙂

      Like

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s