Ma soirée aux Jutra

Pour la première fois dans ses 14 années d’existence, le Gala des Prix Jutra permettait au public d’assister à sa cérémonie de remise de prix. Moi? Assister à un gala de cinéma? Oh la la! Je ne pouvais pas passer à côté de cette opportunité là🙂

Mais avant tout, je dois passer aux aveux. J’avoue avoir été sceptique face aux Jutra lorsque ceux-ci ont été inaugurés en 1999. Je me disais qu’il y a déjà des prix pour le cinéma canadien, les Génie, alors pourquoi avoir un gala spécifiquement pour le cinéma québécois? Même à l’époque, les gens étaient sceptiques quant à pouvoir trouver le minimum de trois (TROIS!!) films pour remplir la catégorie Meilleur Film, de dire Denis Villeneuve durant le gala. Mais dans les dernières années, le cinéma québécois a pris un bel essor dans la belle province et au niveau international, au point de supplanter le cinéma canadien hors-Québec! Lors des prix Génie, le gagnant du Meilleur Film est souvent un film québécois. En fait, six des dix derniers gagnants a été un film québécois. Le Québec a prouvé qu’il a une culture cinématographique forte qui se démarque du reste du Canada. À mon avis, les Jutra sont définitivement justifiés!

Revenons au Gala! Nous devions arriver au Théâtre Saint-Denis pour 18h30 car le gala hors d’ondes commençait quelques minutes plus tard. Animé par un Emmanuel Bilodeau hyperactif et comico-vulgaire à souhait, cette partie du gala dura une trentaine de minutes. Les prix de Meilleur Maquillage, Costumes, Billet d’Or (pour le film québécois ayant le plus grand nombre d’entrées), etc. ont été remis en rafale. Bilodeau donna le ton pour une soirée qui s’est avérée mémorable, et pas seulement parce que j’y étais😉

Emmanuel Bilodeau lors du gala hors d'ondes

Suite à ça, nous devions attendre une quinzaine de minutes avant le début du gala télévisé. Ce qui était intéressant durant cette attente c’était les consignes de logistique de l’animateur de foule. Exemples : l’importance de garder les places assignées car la régie a sa liste de nommés et à quel siège ils se trouvent et il ne faudrait pas montrer la mauvaise personne au moment où un nommé gagne; ne pas tourner trop à gauche sur la scène après avoir gagné son Jutra car l’orchestre se trouve dans un trou au sol à gauche; ne pas envoyer de textos durant le gala (certains ont eu des avertissements!), etc. Bref, ce sont toutes des choses que nous ne verrions pas en ondes et j’ai aimé faire partie de ces moments « derrière la scène »!

Finalement, Sylvie Moreau et Yves P. Pelletier arrivent et la foule est en délire! Le duo avait co-animé le gala l’an passé et c’était le plus hilarant que j’avais vu. J’avais très hâte de voir ce qu’ils avaient à nous présenter cette année. En tout cas, ils n’ont pas déçus : sketchs, jeux questionnaires, numéros musicaux et j’en passe! La chimie entre “Sylvyes”, tel qu’ils se nommaient dans un des sketchs, est forte. Leur timing comique et leur répartie est complémentaire. Je les adore! J’aimerais définitivement qu’ils reviennent l’an prochain… et qu’ils animent tout autre gala qui existe!😉

Sylvie Moreau et Yves Pelletier devant le décor d'affiches de films québécois de 2011

Mon plus beau moment? Lorsque Gilbert Sicotte a remporté son tout premier Jutra. Parce que c’est Gilbert Sicotte, un acteur vétérant, un “actor’s actor”, qui a influencé et influence toujours les plus jeunes acteurs; mais aussi parce que son rôle dans “Le vendeur” était empreint de retenue. Son personnage parlait et s’exprimait peu, c’est le non-verbal qui en disait beaucoup. C’est le genre de rôle qui n’est malheureusement pas souvent récompensé par des prix, les rôles de personnages plus flamboyants étant davantage récompensés. Sans en enlever à l’excellente prestation de Mario Saint-Amand dans “Gerry” (un rôle “flamboyant”), je suis contente que le rôle moins tape-à-l’oeil a été récompensé… dans mon film québécois préféré de 2011🙂

MENTIONS D’HONNEUR:

L‘hommage à la comédienne et réalisatrice Paule Baillargeon. Non seulement son discours était le plus touchant et émouvant de la soirée, mais le montage hommage rendait justice à cette grande dame du cinéma québécois!

La réinterprétation des trames sonores en nomination par le groupe Misteur Valaire! Wow! Quelle bonne idée!

Misteur Valaire

Le duo virtuel entre Mario Saint-Amand et Gerry Boulet était superbe… quoique Breen LeBoeuf avec des cheveux “bleachés” et passés au fer plat était un p’tit peu épeurant…

Les écrans utilisés de façon créative dans la mise en scène de ce gala, comme le témoigne les photos de ce billet.

Sans oublier tous les moments où Yves Pelletier et Sylvie Moreau étaient présents! La soirée ne serait pas aussi bonne sans eux! Ils sont vraiment faits pour être hôtes des Jutra🙂

Ah! Les animateurs parfaits!🙂

Mais ce qui m’a marqué le plus de cette soirée est cette énergisante fierté et ce désir de célébrer notre cinéma! Si les Oscars se veulent un outil promotionnel de la business du cinéma américain et les Génie une obligation protocolaire de Téléfilm Canada, les Jutra étaient tout simplement une belle soirée amusante célébrant le cinéma québécois! J’étais émerveillée par le sentiment de fierté et du désir de célébrer totalement justifié qui animait la salle. Un gala de cinéma, ça devrait être ça non?😉

PS Vous excuserez la piètre qualité des photos, mais je tenais à mettre mes propres photos prises du balcon pour que vous voyez vraiment les Jutra tels que je les ai vu🙂

PPS Pour la liste complète des gagnants, visitez le site des Jutra.

La gang de "Monsieur Lazhar", grand gagnant de la soirée, lorsque le film gagna le Jutra du Meilleur Film. Bravo encore une fois!

3 thoughts on “Ma soirée aux Jutra

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s