“Les émotifs anonymes”

Je ne suis plus vraiment fan des comédies romantiques, j’en ai trop vu dans ma jeunesse et avec mon regard cynique de trentenaire, j’ai de la difficulté à avaler le côté bonbon de ce genre. Par contre, une fois de temps en temps, il y a une comédie romantique qui étonne, et elle est habituellement non-américaine ! L’an passé mon Top 10 avait l’excellente comédie politico-romantique française « Le nom des gens » en 2e place ; maintenant j’ai découvert un petit bijou franco-belge de 2010 nommé « Les émotifs anonymes » !

L’adorable Isabelle Carré joue Angélique, une chocolatière anxieuse  et maladroite qui se cherche du travail. Le toujours excellent Benoît Poelvoorde joue Jean-René, le patron de la Maison du chocolat, une chocolaterie en voie de faillite qui a besoin d’un nouvel élan créatif. Angélique pense qu’elle applique pour un poste de chocolatière à la Maison du chocolat, mais elle se fait plutôt embaucher comme représentante commerciale. Parce qu’elle ne veut pas déplaire, Angélique assume ce nouvel emploi, au grand désarroi de son anxiété ! Entre temps, Jean-René tombe sous le charme d’Angélique mais étant donné qu’il est aussi un « émotif », il a de la difficulté à exprimer ses sentiments envers elle… mais le chocolat va aider à les rapprocher…😉

Ce n’est pas une prémisse qui est nouvelle, mais le fait que les deux personnages principaux sont des émotifs (ou “pognés” en bon québécois ;)) fait en sorte que l’histoire prend un élan différent de la comédie romantique habituelle. De plus, les interprètes sont au meilleur de leur forme! Carré et Poelvoorde jouent des émotifs qui nous font rire de par leur timidité, leur anxiété, et leurs brins de folie, mais qui nous touchent tout autant car ils arrivent à faire en sorte qu’on peut retrouver un peu de nous en eux. Ça fait toute une différence! La scène du premier souper au restaurant est mémorable car elle démontre tout (mais TOUT!) ce qui peut mal aller durant un premier rendez-vous, tout en étant crédible grâce aux jeux de Carré et Poelvoorde et d’un très bon scénario! Les deux acteurs ont une chimie subtile, ce qui est le ton parfait pour leurs personnages. Je les ai adoré ensemble; casting parfait! 

Angélique (Isabelle Carré) et Jean-René (Benoît Poelvoorde): rencontre maladroite mais mémorable entre deux émotifs.

Sans trop en enlever à Isabelle Carré, je trouve que c’est Benoît Poelvoorde qui se démarque dans ce film. Je commence à découvrir cet excellent acteur belge. Il a entre autre volé toutes ses scènes dans le film de Dany Boon “Rien à déclarer”, et maintenant, dans un rôle beaucoup moins coloré, il m’a encore une fois fait accrocher! Poelvoorde a un je-ne-sais-quoi qui me fait accrocher à chaque personnage qu’il joue! C’est un caméléon: il arrive à personnifier n’importe qui de façon convaincante même si j’ai pleinement conscience que je regarde Benoît Poelvoorde. C’est non sans rappeler un certain Giamatti, mais qui paraît un peu mieux… ;)

Et il ne faut pas oublier le chocolat, le 3e personnage du film! Tout ce que je vais dire c’est que j’avais l’eau à la bouche tout le long du film. Si vous êtes amateurs de chocolat, vous ne serez pas déçus😉

Angélique en création chocolatière!

LE MOT DE LA FIN : Si vous aimez les comédies intelligentes et le chocolat, ce film est pour vous ! C’est drôle et touchant, mais aussi unique dans son excentricité. Verdict ? LOUEZ-LE TOUT DE SUITE !!!

DERNIERS DÉTAILS : « Les émotifs anonymes » (2010) réalisé par Jean-Pierre Améris, scénarisé par Jean-Pierre Améris et Philippe Blasband, mettant en vedette Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré.

4 thoughts on ““Les émotifs anonymes”

  1. Euh? Il fallait demander. Benoit Poelvoorde, moi et Bingo, nous sommes des spécialistes :

    “Pigeon,
    oiseau à la grise robe,
    qui dans l’enfer des villes,
    à mon regard tu te dérobe,
    vraiment, tu es le plus agile !”

    Benoit – C’est arrivé près de chez vous

    P.S. C’est quoi un petit Grigori ?

    Like

    • Mais comment est-ce que je peux demander quelque chose que je ne sais pas???😉

      OHHHHHHHHHH!!! Je meurs d’envie de voir “C’est arrivé près de chez vous”!!!!! Un ami français l’a vu au cinéma en France en 1992 et il m’a dit qu’il n’a jamais vu autant de gens quitter une salle de cinéma de sa vie!! Et récemment, on dirait que je tombe constamment sur ce film, ce qui me rappelle qu’il faut que je le vois: je lis que Tarantino a capoté dessus, je le vois comme suggestion à mon club vidéo (qui évidemment, n’est pas un Superclub Vidéotron s’ils ont ce film comme suggestion ;)), etc. C’est sur ma très (TROP) longue liste de films à voir!!!

      Aucune idée c’est quoi un petit Grigori… mais tu vas me le dire!!!🙂

      Like

      • Ah bien! tu vas le savoir en regardant le film : “C’est arrivé près de chez vous!”

        Maintenant, je suis rassuré de savoir que tu connais la réputation du film car c’est vraiment de l’humour noir irrévérencieux qui enjambe les limites de l’acceptable. Bref, c’est à des centaines d’années lumière d’un film hollywoodien.

        Like

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s