Les meilleurs rôles de Paul Giamatti: # 2 – Harvey Pekar dans “American Splendor” (2003)

Petit bijou ne jouant que sur un seul écran au Cinéma du Parc à sa sortie montréalaise, « American Splendor », du couple de réalisateurs Robert Pulcini et Shari Springer Berman, m’a marqué et me marque encore neuf ans après l’avoir vu pour la première fois. Le style narratif risqué qu’a choisi les réalisateurs aurait pu démolir le film, mais heureusement pour nous, ce n’est pas le cas! Pulcini et Berman ont choisi de présenter l’histoire du créateur de la bande dessinée culte des gens ordinaires « American Splendor », Harvey Pekar, en alternant entrevues/anecdotes du vrai Pekar et son entourage avec des moments romancées interprétés par des acteurs dont Paul Giamatti en Pekar. Je ne dirais pas que c’est un documentaire, plutôt une façon originale de présenter une biographie. Au lieu de montrer des photos et des extraits vidéos sur trame narrative endormante, pourquoi ne pas faire vivre ces moments que Pekar raconte avec un faux Pekar? Génial, non?

Malgré le fait que Giamatti ne ressemble aucunement à Harvey Pekar, il EST Harvey Pekar! Giamatti habite la peau de ce légendaire artiste à tous les niveaux : la voix, les tics, la façon de marcher, la façon de regarder les gens, etc., c’est époustouflant! Même si j’avais pleinement conscience que je regardais Paul Giamatti, j’oubliais carrément que c’était lui. Je ne voyais que Harvey Pekar! Puisque le film montre le vrai Pekar et le faux Pekar, vous pourrez juger par vous-mêmes! (Quoique vous serez probablement en accord avec moi😉

DÉTAIL INTÉRESSANT : En 2004, lorsque Sean Penn reçu son Oscar du Meilleur Acteur pour « Mystic River », il prit la peine de nommer et souligner les autres acteurs dans sa catégorie en plus de d’autres acteurs qu’il estimait auraient dû être finalistes. Parmi eux, Paul Giamatti! Petit clin d’œil d’un grand acteur vers un autre qui allait devenir grand😉

BEST LINE : « Sorta, yeah. But no idealized shit. No phony bullshit. The real thing, y’know? Ordinary life is pretty complex stuff. » – Haryey Pekar (Giamatti) en réponse à son ami, l’artiste Robert Crumb, qui lui disait qu’il s’est transformé en héros de bande-dessinée.

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s