“Prometheus”

Maintenant que j’ai découvert l’univers de “Alien” avec le premier film de la série, je me sentis prête à visionner “Prometheus”. 

Pour commencer, je vais immédiatement adresser les rumeurs voulant que ce film soit un prologue à “Alien”: on pourrait dire que oui puisque l’action se déroule en 2089, soit avant le 2122 de “Alien”; de plus on découvre les origines dudit Alien dans ce film. Je n’ai aucune idée pourquoi Ridley Scott, le réalisateur de “Alien” et “Prometheus”, s’est entêté à nier publiquement cette évidence. Était-ce pour que le public apprécie “Prometheus” en tant qu’oeuvre indépendante?

Si la réponse à cette question est oui, je ne vois pas comment Scott peut s’attendre à ce que le public puisse faire cela car les ressemblances avec “Alien” sont nombreuses et donc les comparaisons inévitables. Ne serait-ce qu’avec la toute première bande-annonce du film et sa musique “claustrophobe” ayant un son d’alarme à répétition tout comme la bande-annonce de “Alien”. Le titre du film apparaît sur l’écran une ligne à la fois, tout comme dans son prédécesseur. L’intérieur des vaisseaux Prometheus et Nostromo (dans “Alien”) sont pareils, quoique plus éclairé dans le cas du Prometheus. 

Par contre, les différences reposent dans l’histoire et le genre du film. “Alien” était une science-fiction à suspense; “Prometheus” est une science-fiction d’action. Encore une fois, l’étiquette de film d’horreur n’est pas applicable, encore moins dans le cas du film discuté dans cette critique. “Alien” se passait principalement à l’intérieur d’un vaisseau; “Prometheus” se passe principalement sur une planète extra-terrestre. Le Nostromo avait un petit équipage de sept et donc un nombre parfait de personnages; le Prometheus a un gros équipage de dix-sept et donc beaucoup trop de personnages. Mais avant que j’aille plus loin avec ses comparaisons qui ne semblent plus finir; je vous résume l’histoire du dernier film de Ridley Scott.

Nous sommes en 2089, les archéologues Shaw (Noomi Rapace) et Holloway (Logan Marshall-Green) découvrent des hiéroglyphes d’un peuple ancien. Dans leurs recherches, ils découvrent que plusieurs hiéroglyphes de différentes civilisations comprennent la même carte stellaire. Ils l’interprètent comme étant une invitation de nos créateurs (ou “Ingénieurs”) à venir découvrir nos origines. La compagnie Weyland finance le projet de recherches des docteurs Shaw et Holloway; le patriarche Peter Wayland, très âgé et voyant sa mortalité s’approcher rapidement, a comme désir de découvrir et rencontrer ses Ingénieurs. Une fois arrivés à destination, la lune LV-223, les membres de l’équipage explorent la lune et y découvrent une vaste structure comprenant une énorme tête monolithique, des cylindres en pierre et le cadavre d’un extra-terrestre, présumé comme étant un Ingénieur. L’analyse du cadavre par le Dr Shaw dévoile une compatibilité avec l’ADN humain, ce qui confirmerait que ces Ingénieurs nous auraient créés, mais entre temps, la structure des extra-terrestres s’anime… 

Holloway (Marshall-Green), Shaw (Rapace) et David (Fassbender)

Un bémol est l’histoire. La base est définitvement intéressante: qui ne s’est jamais demandé d’où nous provenons vraiment? Par contre, le haut niveau de prévisibilité et l’exécution laissaient souvent à désirer. Lorsque les membres de l’équipage arrivent finalement à destination, ils sont tellement excités qu’ils quittent immédiatement faire des recherches, malgré les protestations du capitaine Janek (Idris Elba) qui leur informe qu’il reste à peine six heures d’ensoleillement. Je peux comprendre être tellement excité  que l’équipage voulait commencer à travailler tout de suite, mais cela manquait de professionnalisme. Je ne crois pas que cela se passerait de cette façon dans la vraie vie, n’y a-t-il pas des protocoles pour ce genre d’expédition? Surtout que celle-ci coûta trois trilliards de dollars…

Ce n’est pas le seul exemple, plusieurs personnages, supposément professionnels, faisaient constamment à leur tête! Le biologiste et le géologue n’en peuvent plus de l’entêtement de certains membres de l’équipage, ils ont peur de la structure extra-terrestre et quittent donc l’exploration de la lune pour retrouver le vaisseau, mais ils se perdent en chemin! L’androïde David (Michael Fassbender) vole un cylindre extra-terrestre et le ramène à bord du vaisseau sans le dire à quelqu’un! (Évidemment, des choses terribles se passent à cause de ses actions!) Le capitaine du vaisseau s’absente de la surveillance du vaisseau sans élire de remplaçant! (Évidemment, quelque chose de terrible se passe lors de son absence!) Il faut dire que je m’attendais au niveau de professionnalisme de l’équipage de “Alien”, pourquoi est-ce que ceux de “Prometheus” étaient aussi immatures? Mais je m’attendais surtout à mieux de la part de Ridley Scott; l’histoire était rendue trop prévisible, voire hollywoodienne. Si un autre réalisateur avait été à la barre du film, cela aurait mieux passé dans mon estime, mais avec un maître de la science-fiction comme Ridley Scott, j’étais un peu déçue…
Trente-trois ans après “Alien”, il va sans dire que les effets spéciaux sont spectaculaires; mais j’avais l’impression de visionner un beau contenant, avec un contenu faible, quand c’était tout le contraire de “Alien”. En ce qui a trait au 3D, ça ne vaut pas le prix. Il n’y avait rien de spectaculaire qui criait “ça vaut le trois dollars supplémentaire”! Je dois avouer que je ne me suis même pas rendue compte du 3D, serait-ce une preuve de sa non-pertinence?

Celui qui vole la vedette est Michael Fassbender. Il est impeccable en androïde: professionnel (sauf dans l’exemple mentionné précédemment), attentionné, mais vide d’émotion et ce de façon convaincante. Ces maniérismes n’étaient pas humains, sans être exagéremment robotiques. J’admire la versatilité de Fassbender dans ses rôles et ses choix de films, et ici, en tant que androïde quelque peu “geek”, il était non seulement crédible mais charmant. Que ce soit dans son petit mais crucial rôle du Lt Hicox dans “Inglourious Basterds”, Magneto dans “X-Men: First Class” ou son controversé rôle dans “Shame”, Fassbender n’a pas peur de diversifier ses rôles et prendre des risques et il sera certainement récompensé pour cela plus tard au fur et à mesure que sa carrière avance. 
LE MOT DE LA FIN: Les comparaisons avec “Alien” sont inévitables, mais “Prometheus” demeure tout de même un bon film de science-fiction, quoique avec quelques faiblesses comme une histoire un peu trop hollywoodienne. Je m’attendais à mieux à ce niveau avec Scott derrière la caméra. J’avoue, par contre, être laissée sur ma faim; je veux savoir pourquoi nos Ingénieurs nous ont créés pour ensuite désirer nous détruire! Ils m’ont eu, j’irai inévitablement voir la suite! Ultimement, j’ai été bien divertie! Verdict? PETIT PRIX DU MARDI!
DERNIERS DÉTAILS: “Prometheus” (2012) réalisé par Ridley Scott, scénarisé par John Spaihts et Damon Lindelof, mettant en vedette Noomi Rapace, Michael Fassbender, Idris Elba, Charlize Theron, Logan Marshall-Green et Guy Pearce.

6 thoughts on ““Prometheus”

  1. Je viens de lire tes critiques sur Alien et Prometheus… D’abord, il était temps que tu voies Alien, félicitations! D’ailleurs, désolée de la soirée Halloween d’horreur qui ne t’a pas aidé à t’ouvrir à ce film. (hihi!!)

    Malgré tes commentaires sur Prometheus qui ne m’encouragent pas à voir un film avec une histoire très hollywoodienne et plus d’action que d’autre chose, je suis curieuse de le voir… J’aime beaucoup la science-fiction et Ridley Scott! Je t’offrirai mes commentaires lorsque je l’aurai visionné.

    P.-S. Non, mais t’es sérieusement vendue à Michael Fassbender! 😉

    Like

    • Merci pour ton commentaire Mélanie!

      Ne t’inquiète pas, tout est pardonné pour “Alien” !!😉

      Je comprends ton sentiment de vouloir aller voir un film, malgré de mauvaises critiques, à cause de ton attachement envers un réalisateurs/acteur/autre. Je le fais constamment. Dans ces cas-là, je trouve que c’est toujours mieux de voir le film pour se faire sa propre idée, quitte à au moins avoir la satisfaction de former sa propre opinion même si elle en est une de déception.

      Moi? Vendue à Fassbender? Ben voyons, ce n’est que pure coïncidence si les DVD de “Shame”, “Inglourious Basterds”, “X-Men: First Class”, “Jane Eyre” et “Centurion” se trouvent tous dans ma collection😉

      Like

  2. Pingback: “Alien” « WATTS AT THE MOVIES

  3. Pingback: Top 5 des films les plus décevants de 2012 « WATTS AT THE MOVIES

  4. Pingback: Oscars 2013: les nominations! « WATTS AT THE MOVIES

  5. Pingback: “Exodus: Gods and Kings” | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s