L’exposition “Mary Pickford et la création du star système”

S’il y a une chose dont les torontois ont que les montréalais n’ont pas, c’est TIFF. Le Toronto International Film Festival est le deuxième plus gros festival de films au monde et le premier ouvert au public; Cannes, le plus gros des festivals, n’est ouvert qu’aux gens de l’industrie. TIFF est non seulement un extraordinaire festival, mais une organisation qui opère à l’année longue: leur siège social offre des présentations spéciales de films, des festivals de films pour enfants et aussi des expositions. Heureusement, une de ces expositions, “Mary Pickford et la création du star système” s’est rendue à Montréal, question d’amadouer ma jalousie et soulager mes symptômes de sevrage de TIFF😉

Mary Pickford fut une actrice canadienne qui devint vedette des films muets; elle était même considérée comme l’enfant chérie de l’Amérique, jouant les jeunes filles innocentes. Pickford est principalement reconnue pour avoir été une pionnière dans l’industrie du cinéma: co-fondatrice de United Artists, studio laissant une plus grande place aux créateurs qu’aux producteurs; co-fondatrice du Academy of Motion Pictures Arts and Sciences (AMPAS), organisation qui offrit éventuellement les Oscars; mais aussi une des premières femmes productrices, ayant un pouvoir de négociation significatif, et une des premières vedettes à utiliser son image pour vendre une marque. Pickford vécut à l’époque où le “star système” s’est développé. Son deuxième mariage fut avec le flamboyant acteur Douglas Fairbanks, ce qui créa le premier “power couple” hollywoodien, Pickfair! (Oui, oui, même à cette époque les médias fusionnaient ridiculement les noms!)

Dans un décor de vieux théâtre de cinéma, l’exposition présentait un bon mélange d’affiches, d’articles utilisés par Pickford, de photos et d’extraits de films. L’article sur lequel j’ai accroché le plus est sa carte de membre du AMPAS, indiquant que Pickford est membre numéro trois! Il est certain qu’à ce moment-ci, les membres doivent se compter parmi les milliers. Étant une “fan” des Oscars et autres galas de prix du cinéma, c’était touchant pour moi de voir cette carte qui existait à une époque où le cinéma ne faisait que commencer à être pris au sérieux, à être considéré comme une forme d’art. En tout et pour tout, j‘ai surtout apprécié en apprendre plus sur cette grande dame du cinéma; une femme forte qui a su faire sa place dans un milieu d’hommes. C’était inspirant!
Mon seul bémol est le minime choix d’articles dans la boutique souvenir; le tout se comptait sur les doigts d’une main! Affiche de l’exposition, deux biographies de Pickford et deux cartes de souhaits avec son effigie: c’était tout! J’aurais apprécié des affiches des films de Pickford, des DVDs de ses films, plus de livres, plus d’articles quoi! Mais l’exposition a eu pour effet de m’encourager à découvrir davantage de films de l’ère du cinéma muet, ce sera donc à la Boîte Vidéo de Villeray que je devrai en trouver!

LE MOT DE LA FIN: Pour tout fan de cinéma qui se respecte, un détour au Musée McCord est nécessaire! Verdict? ÇA VAUT LE PLEIN PRIX!
DERNIERS DÉTAILS: Pour plus d’informations sur l’exposition et le Musée McCord, cliquez ici. Notez que l’admission est gratuite les mercredis soirs dès 17h et le premier samedi de chaque mois.

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s