Fantasia 2012: “Headshot” (“Fon Tok Kuen Fah”)

Avant de parler du film, je tiens à souligner un triste petit bémol, le dédoublement de la programmation du Toronto International Film Festival et Fantasia… un an plus tard! “Headshot”, tout comme d’autres films de la programmation de Fantasia 2012, se trouvaient parmi les films présentés à TIFF 2011. Je ne veux pas dire que nous avons des “ramassis” de TIFF, au contraire, les films sont toujours très bons à un festival comme à l’autre, mais je trouve que ceci démontre le manque de ressources financières de Fantasia comparativement à TIFF. Vous me direz qu’il ne faut pas comparer les deux; TIFF est le deuxième plus gros festival de films au monde, il a des commanditaires de la trempe de Cadillac, Blackberry, Visa, Bell, etc.; Fantasia s’est battit par le bouche à oreille, avec peu de moyens, même 16 ans plus tard. Je sais que c’est une fierté des organisateurs d’en faire tellement avec peu, mais je ne peux m’empêcher d’avoir des espoirs de grandeur pour mon cher Fantasia. Mais enfin…

 
Tul (Nopachai Chaiyanam) est un policier devenu tueur à gages qui s’est fait tiré une balle dans la tête suite à une mission ayant mal tournée. Au réveil de son coma, trois mois plus tard, Tul est chanceux d’être en vie, mais la voit à l’envers. Cette anomalie visuelle sera le début d’une quête de réponses pour comprendre le chantage qu’il a subi, sa tentative d’assassinat ratée et d’autres questions sans réponses entourant sa vie. Une quête de soi et une quête de justice feront partie de la nouvelle mission de vie de Tul.
 
Mon synopsis est court car je souhaite révéler peu pour ne pas gâcher votre plaisir à découvrir le film, tel que ce fut le cas pour moi. “Headshot” est un de ces films qui se dévoile une pelure d’onion à la fois; il se raconte tranquillement, voyageant entre le présent et le passé, révélant peu à la fois. Le film peut sembler long par moments, mais lorsque l’intrigue et les réponses tant attendues se dévoilent, ce qui paraissait long est savamment justifié. Je connais des gens qui prennent plaisir à être constamment alertes durant ce type de film pour deviner le(s) coupable(s) avant qu’ils ne soient dévoilés. Je préfère me laisser embarquer par l’histoire, le plaisir résidant dans le voyage qu’est l’histoire, et dans ce cas-ci, mais quel voyage! Oh! Je me retiens pour ne pas en dire plus!

Tul (Nopachai Chayanam)

Les superbes scènes d’action et l’époustouflante cinématographie urbaine et campagnarde thaï enrichissent aussi l’histoire. Mon désir de  retrouver l’Asie, et découvrir la Thaïlande n’a fait qu’augmenter! Nopachai Chaiyanam est une révélation dans le rôle de Tul. Il se transforme émotivement (parfois avec peu de mots, uniquement par ses yeux) et physiquement tout au long du film (perte et gains de poids, cheveux longs, courts et cheveux rasés, etc.) de façon convaincante, ce qui rend son incroyable récit encore plus crédible.
LE MOT DE LA FIN: Un très bon suspense policier noir avec une réalisation serrée et un excellent acteur principal. Comme premier film thaïlandais, je n’ai pas été déçue et je garderai définitivement l’oeil ouvert pour d’autres films de ce pays. Verdict? À VOIR ABSOLUMENT!
 
DERNIERS DÉTAILS: “Headshot” (2011) réalisé et scénarisé par Pen-Ek Ratanaruang, basé sur le roman Rain Falling Up the Sky de Win Lyovarin, mettant en vedette Nopachai Chaiyanam, Sirin Horwang et Chanokporn Sayoungkui. 

5 thoughts on “Fantasia 2012: “Headshot” (“Fon Tok Kuen Fah”)

  1. ah ben! je n’avais pas lu le résumé du film quand j’ai fait ma fantasia list! je l’aurai peut être pris! Mais si tu dis qu’il a été aussi au TIFF …cela signifie que j’aurai aussi une chance de le trouver assez facilement en format DVD….in time ! et je crois que Mr Mafa…aurait aussi aimé🙂 peut être plus que Nameless gangster🙂

    Like

    • Moi non plus je n’avais pas lu la description et donc, je ne l’avais pas mis sur ma liste initiale, mais quand ma disponibilité a changé, voilà que j’ai trouvé ce film et je suis très contente de l’avoir vue!

      Peut-être que tu pourras le trouver en DVD, comme tu le dis, ou par d’autres moyens… En ce qui a trait aux goûts de M. Mafa, je les connais peu, mais je peux vous dire que j’ai préféré “Headshot” comparativement à “Nameless Gangster”!

      Like

  2. Miss Watts, il faut s’entendre que le TIFF est un festival généraliste et Fantasia est un festival de film de genre. C’est normal que Fantasia patauge plus que Toronto pour se trouver des budgets… Pour le film, j’avoue que j’avais bien aimé la bande annonce!

    Like

  3. Pingback: Fantasia 2012: tout ce que j’ai vu! « WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s