FIFBM 2012: “Lucky”

C’est grâce à ma copine Yo du blogue La liste de Mafa que j’ai été initiée au Festival International du Film Black de Montréal. Même s’il est loin d’attirer des foules comme Fantasia ou le Festival du nouveau cinéma, j’ai bien apprécié mon expérience surtout grâce à ce touchant film d’Afrique du sud.

Source: Dimension Four Films

Suite au décès de sa mère, le jeune Lucky (Sihle Dlamini), qui est loin d’avoir la chance que son prénom suggère, se retrouve orphelin. Il promet sur la tombe de sa mère de faire quelque chose de sa vie, il quitte donc son petit village Zulu pour la grande ville de Durban, où vit son oncle. Malgré l’argent que la mère de Lucky lui aurait laissé pour prendre soin de son neveu, l’oncle a tout dépensé et ne veut rien savoir de Lucky. Par un concours de circonstances, Padma (Jayashree Basavaraj), une dame indienne âgée, voisine de l’oncle, se trouve à prendre Lucky sous son aile, développant une belle amitié improbable entre deux êtres de cultures, générations et langue différentes. Padma tente d’aider Lucky à se trouver, tout en se cherchant elle-même…

Pour que ce film fonctionne, il était essentiel que la chimie entre Padma et Lucky soit crédible car leur relation est le coeur du film, et c’est le cas. Malgré son improbabilité, l’amour et le respect entre Padma et Lucky est palpable, nous croyons que ces deux êtres veulent le meilleur pour l’un et l’autre, et nous le voulons pour eux également.

Sihle Dlamini, pour qui c’est le tout premier rôle d’acteur, est excellent en jeune Lucky, tenant son bout devant des acteurs professionels ayant beaucoup plus d’expérience que lui. Dlamini apporte une naĩveté essentielle au rôle, rendant la force de combattre de Lucky davantage crédible.

Lucky (Sihle Dlamini)
Source: IndieWire

Le film a un débit un peu lent, sans que ce soit un point négatif. C’est lent car c’est difficile de se trouver, surtout après vécu des difficultés; c’est lent mais cette amitié nous captive que nous voulons nous rendre jusqu’à la fin pour savoir si les choses seront plus lucky pour tout le monde…

LE MOT DE LA FIN: Un film touchant et solide, principalement par son scénario honnête et ses prestations empreintes d’authenticité. Une belle façon d’ouvrir le bal du FIFBM et de découvrir un peu plus le cinéma sud-africain! Verdict? PETIT PRIX DU MARDI!                    

DERNIERS DÉTAILS: “Lucky” (2011) réalisé et scénarisé par Avie Luthra, mettant en vedette Sihle Dlamini, Jayashree Basavaraj, James Ngcobo. 

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s