FIFBM 2012: “LUV”

Si “Lucky” était mon coup de coeur du FIFBM, ce film était plutôt un coup de poing que reçu au visage tellement il était pénible. Pourtant, “LUV” promettait avec une distribution intéressante (le rappeur Common, Danny Glover, Dennis Haysbert) mais avec un scénario bourré de situations improbables, cela ne pouvait fonctionner…

C’est un matin de semaine comme les autres à Baltimore, Woody (Michael Rainey Jr.), 11 ans, est assis à la table en train de déjeuner avec sa grand-mère et son oncle Vince (Common), fraîchement sorti de prison. La mère de Woody est disparue depuis longtemps, probablement en Caroline du Sud, ce qui l’affecte énormément. Appréciant l’esprit vif et curieux de son neveu, mononc’ Vince invite Woody à faire l’école buissonnière et à passer la journée avec lui pour apprendre comment devenir un “vrai” homme. Vince veut repartir à zéro et s’ouvrir un restaurant/cabaret mais cette tâche s’avère beaucoup plus difficile que prévue. Se voyant offrir un retour dans le monde du trafic de drogues sur un plateau d’argent par son ancien patron (Danny Glover), Vince emmène Woody sur une route dangereuse.
 
Ce qui aurait pu être une belle histoire de rapprochement entre oncle et neveu est plutôt une excuse pour un ramassis de clichés sur 1) le monde du crime (tout le monde se gratte le dos mais tout le monde se déteste!),  2) le cinéma hollywoodien (presque tout le monde meurt!) et 3) l’enfant prodige (SPOILER: puisque presque tout le monde meurt et Woody se retrouve seul, il conduit l’auto de son oncle pour se rendre en Caroline du Sud retrouver sa mère, sans permis de conduire, sans carte routière, et sans que personne ne s’en rende compte!). Ah la la! C’est peut-être juste moi, mais il me semble qu’à l’âge de 11 ans, nous n’avons pas encore développé le sens de l’orientation et la compréhension du système routier pour pouvoir conduire à des centaines de kilomètres de chez soi ?!? Cette dernière scène où nous voyons Woody conduisant l’auto à travers la frontière de la Caroline du Sud était le summum du ridicule de tous les films que j’ai vu cette année, d’autant plus que celui-ci se prend au sérieux!   

Woody (Michael Rainey Jr.) et son oncle Vince (Common)

LE MOT DE LA FIN: Que des dialogues clichés et des situations improbables font en sorte que “LUV” reçoit aucunement de l’amour de ma part! La seule consolation sont les excellentes prestations de Common et Rainey Jr, mais ce n’est pas assez pour justifier un visionnement. Verdict? À ÉVITER!

 

DERNIERS DÉTAILS: “LUV” (2012) réalisé par Sheldon Candis, scénarisé par Sheldon Candis et Justin Wilson, mettant en vedette Michael Rainey Jr., Common, Dennis Haysbert, Danny Glover.

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s