“Samsara”

“Une image vaut mille mots”, dit le dicton. Aucun film que j’ai vu ne prend ce dicton autant au sérieux que “Samsara”. À travers les images que nous présente le film, mille mots mais aussi mille émotions sont transmis.

“Samsara” signifie le cycle de la vie: la roue continue que sont la naissance, la vie, la mort et la renaissance. Durant plus de 90 minutes, nous sommes transportés par des images de gens et d’endroits différents à travers le monde, croisant les différentes strates sociales, les différents moments de la vie, les différentes sphères de la vie; le tout sans paroles, uniquement en images parfois belles, parfois choquantes, et sur fonds d’une trame sonore d’inspiration hindoue, me rappelant mes cours de yoga. En fait, en visionnant le film j’avais l’impression d’être dans un cours de yoga méditatif, mais au lieu que les images soient créées yeux fermés par mon subconscient, les images du film m’ont nourries et transportées dans un état méditatif. 

“Samsara” est étiqueté comme étant un documentaire, probablement puisque c’est le terme standard le plus pertinent. C’est un documentaire au sens large car il présente des images de la vraie vie, tournées sur cinq ans, je tiens à souligner; mais je vois plutôt ce film comme une expérience. Une expérience sensorielle comme il s’en fait peu au cinéma: stimulant notre vision avec l’utilisation époustouflante du 70 mm, produisant des images nous faisant réfléchir et rêver…

Époustouflant!

Mais contrairement au documentaire typique, une vision spécifique ne nous est pas imposée, nous interprétons les images selon notre vécu, notre expérience. Ces images ne sont pas choisies pour leur valeur “choc”, elles sont présentées de façon neutre, rentrant parfaitement en lien avec la linéarité du cycle de la vie. La vision “imposée” d’un documentariste comme Michael Moore ou Morgan Spurlock est absente, nous sommes donc maîtres de notre expérience du film, nous en faisons notre propre documentaire de la vie. Il faut simplement se laisser emporter par l’imagerie et apprécier que le film se veut unique dans sa narration. C’est déroutant au début, mais après quelques minutes, il est facile de se laisser embarquer par la beauté mais aussi les atrocités du monde.

LE MOT DE LA FIN: Une expérience sensorielle à regarder avec un esprit ouvert permettant de se laisser embarquer dans une trame narrative atypique et musicale, sans dictation de point de vue. Verdict? ÇA VAUT LE PLEIN PRIX! Et ça vaut aussi la peine de visionner la bande-annonce, je vous invite fortement à le regarder ci-bas.

DERNIERS DÉTAILS: “Samsara” (2012) réalisé par Ron Fricke, scénarisé par Ron Fricke et Mark Magidson, mettant en vedette le monde!

One thought on ““Samsara”

  1. Pingback: Top 10 des meilleurs films de 2012 « WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s