“Hitchcock”

Il y a parfois de ces films que nous visionnons simplement pour le sujet, même si nous savons que nous allons être déçus par le film, bande-annonce et critiques peu élogieuses obligent: “Hitchcock” fait partie de ces films!

hitchcock-poster
Voici le sujet m’apparaissant intéressant: nous découvrons les dessous de la production du classique hitchcockien “Psycho”: la difficulté qu’a eu Alfred Hitchcock (Anthony Hopkins) a financer le projet et l’implication importante de sa femme Alma Reville (Helen Mirren) dans toutes les facettes de son travail et de sa vie. Malheureusement, le film déçoit car se noie dans des histoires secondaires dont l’obsession de Hitchcock pour les blondes plantureuses comme Janet Leigh (Scarlett Johansson), une pseudo-aventure entre Alma et un ami écrivain (Danny Huston) et, surtout, une personnification bouffonne, voire insultante, du grand réalisateur de la part de Hopkins. 
 
Une réalisation paresseuse de Sacha Gervasi, sombrant dans les conventions des téléfilms de base qualité, amène le film dans un endroit qu’il n’aurait pas mérité de se retrouver: aux oubliettes!!! Helen Mirren, grande dame du jeu, excelle dans le film mais n’arrive hélas pas à le sauver. Sa personnification endiablée de Reville rendait le jeu caricatural de Hopkins encore plus faible, transformant cette femme non comme l’égal de Hitchcock, comme le film aimerait le laisser entendre, mais plutôt comme la maîtresse maniant la marionnette qu’était le célébrissime réalisateur… il y a erreur, c’est certain, et c’est dommage pour la mémoire d’Hitchcock et sa femme que le film créé cette fausse perception. 
Janet Leigh (Scarlett Johansson) tournant la fameuse scène de la douche dans "Psycho": too bad she doesn't actually die... ;)

Janet Leigh (Scarlett Johansson) tournant la fameuse scène de la douche dans “Psycho”: too bad she doesn’t actually die…😉

Par contre, j’ai adoré découvrir cette époque du cinéma. N’ayant vu que deux films d’Hitchcock (je lis vos pensées et je suis d’accord avec vous: c’est à corriger!) – soit “Psycho” et “Frenzy”, je n’étais pas familière avec le contexte du film “Psycho”. Il était intéressant d’apprendre que “Psycho” était un genre “nouveau” pour Hitchcock, n’ayant pas fait de films d’horreur auparavant; par contre, ma perception était que M. Hitchcock était le maître de l’horreur! En fait, suite au succès du thriller “North by Northwest”, Hitchcock voulait changer de genre mais les studios de distribution voulait qu’il continue à faire le même genre de film que “NXNW”, un genre sûr et rentable. Naturellement, les studios étaient loin de se douter du succès fulgurant qu’aurait “Psycho”… c’est sans parler de notre découverte des techniques de marketing créatives employées pour faire la promotion du film, un des seuls plaisirs du film dans son tout dernier acte. 
 
LE MOT DE LA FIN: Un film uniquement intéressant pour la prestation de Mirren et la leçon d’histoire de cette époque du cinéma, à part de cela, il y a peu de choses mémorables… Verdict? ATTENDEZ LE DVD!
DERNIERS DÉTAILS: “Hitchcock” (2012) réalisé par Sacha Gervasi, scénarisé par John J. McLaughlin, mettant en vedette Anthony Hopkins, Helen Mirren, Sscarlett Johansson, Jessica Biel, Danny Huston et Toni Collette.

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s