“Robot & Frank”

Un homme et son robot, tel aurait pu être le titre alternatif de “Robot & Frank”, hilarante comédie humaine sur fond de science-fiction.

robot-and-frank-poster

Dans un futur rapproché, Frank (Frank Langella), ancien voleur de bijoux, vit seul malgré quelques troubles de démence faisant qu’il a des oublis (graves et moins graves) à l’occasion. Son fils Hunter (James Marsden) s’inquiète pour lui et est épuisé de faire le voyagement à toutes les fins de semaines pour tenir compagnie et aider son père. Hunter achète donc un robot (Peter Sarsgaard y prête sa voix) pour aider son père avec le ménage, lui cuisiner des repas et lui tenir compagnie, au grand dam de sa soeur Madison (Liv Tyler), impuissante puisque à l’extérieur du pays. Malgré des débuts difficiles, Frank s’attache au robot et entame des projets avec lui comme l’apprentissage du déverrouillage de serrures dans le but de faire quelques cambriolages! Même si tout ne tourne pas comme prévu, le robot réussira, malgré lui, à apporter des choses exceptionnelles à la vie de Frank…

J’ai adoré les indices démontrant que nous sommes dans le futur, sans que le film soit explicitement axé sur ceux-ci (à part le robot, bien sûr): les téléphones intelligents ayant une allure différente que ceux qui sont sur le marché actuellement, les voitures légèrement plus modernes, la sonnerie du téléphone qui est répondue verbalement, sans décrochage de combiné, et faisant apparaître un écran affichant l’interlocuteur, etc. Tous étaient présents pour nous situer dans le temps, de façon subtile, sans qu’ils ne prennent le dessus sur l’histoire. J’ai trouvé cela superbe!

Frank (Langella) avec son robot (Sarsgaard) en train d'observer une future victime de cambriolage.

Frank (Langella) avec son robot (Sarsgaard) en train d’observer une future victime de cambriolage.

Mais ce qui touche le plus de cette histoire est l’habileté de nous convaincre de l’implausible amitié entre un homme et un robot. La douce naïveté mais aussi l’empathie qu’apporte Sarsgaard, uniquement par sa voix, au rôle du robot témoigne de son grand talent d’acteur. Le scénario arrive brillamment à rendre accessible cette histoire sur la famille et l’amitié, le robot n’étant prétexte pour rassembler cette famille éclatée, qui ressemble à tellement de familles…

LE MOT DE LA FIN: Une superbe comédie, unique et intelligente. Dommage que ce genre de comédie passe souvent sous le radar au détriment de pitreries essayant d’être drôles polluant les écrans… Verdict? LOUEZ-LE TOUT DE SUITE!!

DERNIERS DÉTAILS : “Robot & Frank” (2012), réalisé par Jake Schreier, scénarié par Christopher D. Ford, mettant en vedette Frank Langella, James Marsden, Susan Sarandon, Liv Tyler et Peter Sarsgaard.

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s