“Le grand soir”

L’histoire classique de deux frères diamétralement opposés qui, suite à des circonstances exceptionnelles, se retrouvent et renforcent leurs liens, est au centre de “Le grand soir”. Récipiendaire du prix du Prix spécial du Jury de la section Un certain regard au Festival de Cannes 2012, je dois avouer m’être attendue à quelque chose qu’un peu mieux exécuté, reste que “Le grand soir” est tout de même assez plaisant et supérieur que le précédent film du grand Benoît Poelvoorde (“Mon pire cauchemar”)!

120x160 Grand Soir 16-04

Not (Benoît Poelvoorde) est le plus vieux punk à chien d’Europe, son frère Jean-Pierre (Albert Dupontel) est un vendeur de matelas. Not est heureux et satisfait, Jean-Pierre est angoissé et au bord de la crise de nerfs. Lorsque sa femme le quitte et qu’il perd son emploi, Jean-Pierre fait un épuisement nerveux. Les parents des deux frères n’en peuvent plus de voir leurs fils vivre des vies qui ne mènent à rien, souhaitant qu’ils prennent en charge leur vie, ils leur annoncent donc que leur père n’est pas leur père biologique. Cette nouvelle aura pour effet de rapprocher les frères pour le meilleur et pour le pire!

La prémisse est excellente à la base, mais j’ai été déçue par l’exécution. Une bonne partie du film tourne autour de la crise existentielle de Jean-Pierre; hilarant, triste et ridicule en même temps, sa résurrection en punk (baptisé “Dead” par son frère, question d’aller avec le “Not” de ce dernier…) aurait dû être tout aussi hilarant, triste et ridicule, mais ce n’est guère le cas. En fait, la chimie entre Poelvoorde et Dupontel était moyenne, ce qui prohibait la crédibilité de leur lien affectif, pourtant scénarisé comme étant très fort suite à l’annonce de leur (faux) père. Conséquemment, tous leurs projets punk soit disant révolutionnaires ne faisait qu’augmenter notre niveau de pitié envers eux… et je ne crois pas que c’était le but des cinéastes. Dommage…

Not (Poelvoorde) et Jean-Pierre (Dupontel)

Not (Poelvoorde) et Jean-Pierre (Dupontel)

Heureusement, Benoît Poelvoorde était là! Il n’y a personne d’autre que je ne pouvais imaginer comme étant le plus vieux punk d’Europe. Son timing comique et son intensité font en sorte qu’il excelle dans les moments drôles et dramatiques du film. En fait, il ne me déçoit jamais, ce sont plutôt ses films qui me déçoivent dernièrement😦

LE MOT DE LA FIN: Malgré un excellent Poelvoorde et des moments comiques, le film est décevant et aurait dû mieux livrer la marchandise. Verdict? LOUEZ LE DVD SI VOUS ÊTES FANS DE POELVOORDE, SINON, LOUEZ “C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS” À LA PLACE!

DERNIERS DÉTAILS: “Le grand soir” (2012) réalisé par Benoît Délépine et Gustave Kervern, mettant en vedette Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel et Anne Fontaine.

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s