“Nowhere Boy”

John Lennon avant qu’il ne devienne John Lennon, icône, légende, membre des Beatles. Dans le plaisant “Nowhere Boy”, nous rencontrons Lennon à l’adolescence, alors qu’il cherche sa voie…

Ben oui, j'avais acheté le film au Dollarama! Moins cher que la location!!

Ben oui, j’avais acheté le film au Dollarama! Moins cher que la location!!

Élevé par son oncle George et sa tante Mimi (Kristen Scott Thomas), Lennon (Aaron Johnson) vit une vie paisible à Liverpool, mais a une fougue adolescente et des aspirations musicales. John est désemparé lorsque son oncle George meurt d’une crise cardiaque; Mimi étant très froide et retirée, il se sent très seul. Sa mère Julia (Anne-Marie Duff), qui ne pouvait s’occuper de John lorsqu’il était jeune, réapparaît dans sa vie lors des funérailles de son oncle. Ils développent un lien affectif très fort, à l’insu de Mimi, qui désapprouve de la chose. C’est grâce à Julia que John perfectionne sa technique de guitare et entame une carrière musicale, mais le passé rattrapera la famille Lennon et certains secrets les affecteront à jamais…

L’histoire du jeune Lennon est ce qui nous fait accrocher principalement au film. La réalisation décontractée de Taylor-Wood met plutôt l’emphase sur le jeu des acteurs, leur laissant la place pour se développer devant nos yeux. Pas un mauvais choix pour le type de film, mais certains aspects du scénario auraient pu être mieux exécutés, au profit de l’ensemble du film, conséquemment, il y avait un manque de cohésion par moments.

Johnson est très bon en tant que Lennon, et Thomas l’est tout autant dans le rôle de Tante Mimi mais c’est Anne-Marie Duff qui brille! Duff est excellente dans le rôle de Julia, la mère de John Lennon. Cette femme émotionnellement instable aurait été un trop grand défi pour certains acteurs, mais l’actrice britannique, mieux connue sur son continent, l’a relevé avec brio. Elle avait le mélange de naïveté, de colère et de joie-de-vivre nécessaires à un personnage vivant autant de hauts et de bas.

Lennon (Johnson) et sa mère Julia (Duff)

Lennon (Johnson) et sa mère Julia (Duff)

Les vieux classiques rock and roll façonnent la trame sonore du film: des chansons d’Elvis et de Motown ont fait partie du répertoire des jeunes Beatles en devenir et aident à nous plonger dans l’ambiance des années 50s du film!

LE MOT DE LA FIN: Le jeu de Duff et l’intrigante “back story” de John Lennon font que ce film vaut quand même son 99 minutes! Verdict? LOUEZ-LE OU ACHETEZ-LE AU DOLLARAMA COMME MOI!😉

DERNIERS DÉTAILS : “Nowhere Boy” (2009) réalisé par Sam Taylor-Wood, scénarisé par Matt Greenhalg, mettant en vedette Aaron Johnson, Kristin Scott Thomas, Anne-Marie Duff.

2 thoughts on ““Nowhere Boy”

  1. Y a un petit quelque chose dans ce film là.
    J’aime beaucoup les beatles, mais je suis pas une groupie, je ne l’ai jamais été… envers aucun artiste non plus d’ailleurs. Pourtant, il m’a accroché, il s’est terminé et j’en voulais plus, plus de musique de beatles, plus de pis après y se passe quoi ( Ben je le sais après ils sont les beatles ! ). Et je dis pas que le film avait des trous. Il se termine au bon endroit et on a pas besoin de plus. Mais pendant quelque temps, il réveille ma curiosité et un peu peut-être même un côté voyeur. Ça va passer, j’ai pas besoin de connaître la bibliographie de John Lennon. Il faut garder un peu de mystère.

    Like

    • Je crois que c’est le sentiment d’authenticité du film qui fait qu’on accroche. On n’a pas l’impression que ce soit excessivement romancé ni dramatisé, j’avais vraiment l’impression d’être avec John, sa Tante Mimi et les autres pour toute la durée du film🙂

      Like

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s