“Prisoners”

J’étais très excitée à l’idée de voir « Prisoners », le premier film de Denis Villeneuve produit par un studio d’Hollywood (Warner Bros.), parce que je suis une admiratrice de son œuvre mais aussi car il est entouré de grands talents pour ce film. Que ce soit les acteurs Hugh Jackman, Viola Davis ou Jake Gyllenhaal, ou le respecté directeur photo Roger Deakins, ou même le studio qui tente, malgré sa nature hollywoodienne, de faire des films plus « matures » que les autres, le vétéran cinéaste québécois est entouré de collaborateurs impressionnants malgré qu’il soit peu connu à Los Angeles.

prisoners-movie-posterKeller Dover (Jackman) et sa famille se rendent chez des voisins pour le repas de l’Action de Grâce. Les deux plus jeunes filles de chaque famille sont très proches et demandent la permission de sortir dehors pour jouer… mais elles ne reviedront pas. Les recherches des parents et de la police, menées par le détective Loki (Gyllenhaal), sont non concluantes; la roulotte louche sur laquelle les deux filles jouaient plus tôt ne révèle rien. Mais Keller est convaincu qu’Alex (Paul Dano), le propriétaire de la roulotte, en sait plus qu’il n’en laisse paraître, malgré son handicap cognitif sévère, il décidera donc de prendre la justice entre ses mains!

Le plus plaisant de « Prisoners » est de voir que malgré sa structure hollywoodienne, Denis Villeneuve a tout de même su y mettre sa touche personnelle. Chaque séquence et chaque prise de vue ont la touche Villeneuve dessus, même si cela veut aussi dire que la tension créée dans le film est parfois insupportable, tel un bon suspense. Pour ceux et celles familiers avec l’œuvre du cinéaste québécois, vous vous réconforterez par le fait que malgré la machine l’entourant, il sut (et put) y mettre des touches intimistes que seul lui pouvait mettre. Je dis bien “put” car j’imagine que certaines contraintes ont dû être imposées par le studio et les producteurs. Villeneuve aurait pu être pris au piège comme nombreux réalisateurs étrangers et faire un film à numéros, prévisible et vide d’esprit, ce n’est guère le cas de « Prisoners », c’est définitivement un Denis Villeneuve mais avec plus de ressources.😉 Bravo Denis!

Ouais, j'pense que Keller (Jackman) pense que Paul Dano a quelque à avoir avec la disparition de sa fille et son amie!

Conversation “amicale” entre Keller (Jackman) et Alex (Dano)…

Les acteurs sont superbes. Je suis heureuse de voir Gyllenhaal dans un meilleur film, ses derniers ayant été de gros navets commerciaux et critiques (« Prince of Persia » anyone?); lorsque ce dernier a un rôle croustillant, il brille! Apparemment, Villeneuve y aurait trouvé sa muse; « Enemy » est un projet sur lequel les deux collaborent de nouveau et que j’ai très hâte de voir, surtout qu’il a été adapté d’un roman de José Saramago que j’ai beaucoup aimé. Tous les critiques disent que la prestation de Jackman est la meilleure de sa carrière; je suis entièrement d’accord! Le rôle du père souffrant de son incapacité à sauver la situation et de son manque de contrôle est rempli de nuances et de tristesse que seul un acteur mature et solide aurait pu jouer avec conviction. Aussi frustrant qu’il pouvait être par moments, son Keller Dover est un cri de détresse pour tout parent qui pleure sa vulnérabilité face à son incapacité à aider et protéger son enfant. Jackman est tout simplement époustouflant dans ce rôle, preuve de plus qu’il sait faire mieux que juste Wolverine😉

SO OSCAR GEEK, WILL IT GET NOMINATED? Ah! La question à mille dollars! Étant donné que le film est un thriller et qu’il est parfois assez violent, je ne crois pas que celui-ci se fera remarquer aux Oscars, rare sont les films de ce genre qui se font reconnaître. Par contre, la prestation de Hugh Jackman vaudrait une citation, ainsi que la cinématographie de Roger Deakins et même le scénario vertigineux de Aaron Guzikowski, mais vont-ils vraiment recevoir la reconnaissance qu’ils méritent? J’ai mes doutes là-dessus pour les raisons citées ci-haut! Donc, hélas non! :(

LE MOT DE LA FIN : Un superbe suspense, remplis de rebondissements et nous tenant en haleine du début à la fin, mené par un réalisateur confiant et d’expérience. Les acteurs, plus particulièrement Jackman, sont excellents. C’est parfois difficile à digérer et à endurer, Villeneuve a le don de nous faire ressentir beaucoup en montrant très peu mais sur un fond d’humanité. Cœurs légers s’abstenir! Verdict? ÇA VAUT LE PLEIN PRIX!

DERNIERS DÉTAILS : « Prisoners » (2013) réalisé par Denis Villeneuve, scénarisé par Aaron Guzikowski, mettant en vedette Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Paul Dano, Terrence Howard, Viola Davis, Maria Bello et Melissa Leo.

Et en bonus, l’intéressante conférence de presse de “Prisoners” à TIFF:

8 thoughts on ““Prisoners”

  1. Rebonsoir, je n’ai lu que des bonnes critiques. Je compte bien y aller demain, vendredi. Il est sorti hier en France. J’avais été impressionnée par “Incendies”. Bonne soirée.

    Like

  2. Pingback: Ceci n’est pas une blague, voici les nommés des People’s Choice Awards 2014 ! | WATTS AT THE MOVIES

  3. Pingback: Oscars 2014, les nommés sont… | WATTS AT THE MOVIES

  4. Pingback: Top 10 des meilleurs films de 2013 | WATTS AT THE MOVIES

  5. Pingback: “Enemy” | WATTS AT THE MOVIES

  6. Pingback: Mes 7 réalisateurs contemporains préférés: # 1 – Denis Villeneuve | WATTS AT THE MOVIES

  7. Pingback: “Nightcrawler” | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s