“Jolene”

Tous les premiers du mois, c’est le “Projet Jessica Chastain”, où le film discuté en est un mettant en vedette la talentueuse actrice Jessica Chastain!

Assez limitée par des rôles secondaires jusqu’en 2011, la filmographie de Jessica Chastain avait un seul rôle principal avant cela et ce fut pour le pénible film “Jolene” en 2008… ​disons que je suis contente que Chastain peut avoir accès à des rôles dans de meilleurs films maintenant!

Jolene poster

Nous suivons la vie de la jeune orpheline Jolene (Jessica Chastain), victime d’abus sexuels lors de sa jeunesse et clairement affectée par ce difficile passé, de l’âge de 15 à 25 ans. Au courant de cette période, Jolene marie le seul homme qui sera gentil avec elle, Mickey, mais le trompe avec son oncle (Dermot Mulroney); pour ensuite se trouver en pénitencier car elle est considérée comme une délinquante juvénile où une gardienne de sécurité tombera pour elle et l’aidera à s’échapper (Frances Fisher), pour ensuite tomber pour un ​gentil mafioso (Chazz Palmenteri), pour ensuite tomber pour ​un propriétaire de salon de tattos / ​mauvais garçon et donc vendeur de drogues (Rupert Friend), pour ensuite tomber pour un richissime héritier narcissique, violent et abusif (diabolique Michael Vartan!)… tout ce drame en moins de deux heures!

Pénible et épuisant sont les deux mots décrivant le mieux “Jolene”. Je peux comprendre une jeune actrice comme Chastain, assoiffée par l’opportunité de jouer un rôle principal où son personnagvit de nombreuses ​situations et ​aventures, ​et où elle peut finalement montrer l’éventail de son jeu, ​de vouloir interpréter ce rôle… mais ça n’empêche pas que le film soit terrible!

​Comme le démontre le synopsis, il y a trop d’histoires plus improbables les unes que les autres! Combien de situations terribles peut vivre une personne, et surtout, combien d’erreurs un personnage principal peut faire avant qu’on ne perd intérêt! Difficulté de s’attacher à Jolene de par ses erreurs à répétition: elle choisi​t des hommes de moins en moins gentils, et ses “deuxièmes” chances deviennent de moins en moins vraisemblables…​ le désir du cinéaste à nous faire aimer Jolene est ​tellement forc​é que cela nous empêche d’avoir de l’empathie pour celle-ci. Désolé Jolene, je voulais bien t’aimer, mais ce ne fut guère le cas! Je pardonne ton interprète d’avoir voulu un rôle un peu plus grand et croustillant à se mettre sous la dent, dommage que le personnage manquait de mordant😉

LE MOT DE LA FIN: Si ce n’est pas assez évident par cette critique, voici le verdict en deux mots… À ÉVITER!

DERNIERS DÉTAILS: “Jolene” (2008) réalisé par Dan Ireland, scénarisé par Dennis Yares, basé sur l’histoire Jolene: A Life de E. L. Doctorow, mettant en vedette Jessica Chastain, Dermot Mulroney, Frances Fisher, Chazz Palminteri, Rupert Friend et Michael Vartan.

3 thoughts on ““Jolene”

  1. Pingback: Le projet Jessica Chastain | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s