“She’s the One”

Lorsque j’étais plus jeune, ma seule exposition au cinéma philippin a été des comédies romantiques fromageuses que je vis avec mes cousins au cinéma lors de mes séjours dans le pays, ou par des locations de cassettes VHS que ma mère empruntait à un club vidéo spécialisé dans Côte-des-Neiges. Depuis ce temps-là, j’ai plutôt exploré le cinéma philippin indépendant lorsqu’il s’offrait dans les festivals de films montréalais. Mais quel plaisir de retrouver une comédie légère du même calibre que ceux parsemant mes souvenirs d’enfance! Je ne pensais pas aimer autant!

shes-the-one posterCat (Bea Alonzo) et Wacky (Dingdong Dantes), tous deux à la fin de la vingtaine, sont meilleurs amis depuis des années. Tout le monde, incluant famille et amis, se demandent pourquoi ils ne sortent pas ensemble, mais les deux amis s’entêtent à dire qu’ils ne pourraient pas s’endurer s’ils étaient un couple. Wacky co-anime une émission matinale à la télévision, aime faire la fête, et a eu de nombreuses conquêtes, tandis que Cat est l’aînée d’une grande famille d’orphelins, s’occupe aussi de ses grands-parents et de la buanderie que lui a cédé ses parents. Leurs mondes sont à des extrêmes mais il semble que tout va les amener à se retrouver dans les bras l’un de l’autre, grâce à une vidéo faisant rage sur YouTube de la « Girl in the rain », mettant en vedette Cat en train de changer un pneu sous la pluie…

Tel que mentionné plus tôt, il est certain que j’étais partiellement biaisé à aimer ce film car il m’a rappelé de bon souvenirs, mais en le regardant plus objectivement, je fus impressionnée par la qualité du scénario. Sans être un chef d’œuvre d’écriture – ce n’est pas à moi de juger de cela –  l’histoire n’était pas toujours aussi fromageuse que j’aurais cru, en fait, la relation entre Cat et Wacky est complexe et amenait vers de bonnes conversations profondes entre les deux protagonistes principaux et leurs amis; un tournant inattendu, comme quoi les comédies romantiques se modernisent et se veulent plus réalistes, du moins, c’est l’impression donnée par ce film. En plus d’être parsemé de références aux réseaux sociaux (de grâce, je n’ai jamais vu autant de hashtags (#) dans un film!), il prend la route de la modernité en rendant ses personnages accessibles et vrais.

LE MOT DE LA FIN : Un petit plaisir léger et non-coupable un soir de semaine où ne souhaite pas trop se compliquer la vie. Les interprètes sont corrects, mais le scénario est le vainqueur de la qualité ici, mariant bien les moments sirupeux et dramatiques, et apportant des revirements de situations étonnants pour une comédie romantique. Non, ce n’était pas une comédie romantique à numéro et j’en suis encore étonnée! Pour une première incursion dans le cinéma commercial philippin, il vaut ses quatre-vingt-dix minutes de visionnement. Verdict? LOUEZ LE DVD!

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=60DT9wSRb9o]

DERNIERS DÉTAILS : « She’s the One » (2013) réalisé par Mae Czarina Cruz, scénarisé par Vanessa R. Valdez, mettant en vedette Bea Alonzo, Dingdong Dantes, Enrique Gil.

3 thoughts on ““She’s the One”

  1. J’ai appris une nouvelle expression ,,, ” Fromageuse ” ! Did not know you could actually translate ” Cheesy ” !

    Oh well , I live & learn .😁

    Date: Sun, 24 Nov 2013 11:29:38 +0000
    To: r-j-desjardins@hotmail.com

    Like

  2. Pingback: Top 4 des films les plus fromageux de 2013 | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s