“The Hunger Games: Catching Fire”

​​Je suis bien contente de ne pas avoir lu le deuxième tome de la série « The Hunger Games » car j’ai tellement eu le sentiment de perdre mon temps en visionnant ce film que je ne peux m’imaginer avoir pu perdre encore plus de temps en me consacrant à la lecture du roman! Redonnez-moi deux heures trente de ma vie !!!

hunger_games_catching_fireJe vous replace de façon spatio-temporelle dans ma relation avec “The Hunger Games” : j’ai lu le premier livre avant d’avoir vu le premier film, j’ai trouvé le livre pas mal et le film une fidèle adaptation… mais le tout a changé drastiquement lorsqu’on m’informa du film japonais “Battle Royale” ! Je le vis et l’ai adoré mais j’ai surtout été dégoutée par les ressemblances entre les deux histoires au point d’en croire au plagiat! Enfin, les coïncidences existent mais c’est assez assourdissant dans ce cas-ci… Reste que j’étais tout de même curieuse de visionner la suite, question de voir comment la série a évolué… donc je n’ai que moi-même à blâmer!

« Catching Fire » est la suite du film à succès « The Hunger Games » sorti en 2012. Les événements du film se déroulent peu de temps après le premier film, où Katniss (Jennifer Lawrence) et Peeta (Josh Hutcherson) remportèrent tous les deux les infâmes jeux. Le terrible président Snow (Donald Sutherland) a une grogne contre Katniss à cause de son pacte suicidaire échoué à la toute fin des jeux qui est perçu comme étant un signe de rébellion dont les districts pauvres de Panem se sont appropriés pour symboliser leur révolution. Snow menace de tuer Katniss, sa famille et les gens qu’elle aime si elle n’arrive pas à le convaincre qu’elle a pris le droit chemin. Naturellement, les choses ne vont pas comme prévu, Snow profite du 75e anniversaire des jeux pour réinstaurer le Quarter Quell, une édition spéciale ayant lieu à chaque vingt-cinq ans où les « tributes » sont choisis parmi les gagnants des vingt-cinq dernières années. Causant une grogne parmi les gagnants passés alimentant la révolution, un plan est mis en place pour renverser le Capitole, d’où règne Snow!

Un effort est davantage mis à établir le régime totalitaire de Panem, ceci est fait par les choix narratifs mais surtout en nous montrant davantage ce qui entoure l’environnement de l’infâme président Snow.  Malgré cela, la pâte ne lève pas car nous n’en voyons que des parcelles, rien pour nous garder accrocher et emphatiser la révolution souhaitée par les habitants. Au lieu de mettre l’emphase sur cet affreux régime, l’effort a été mis dans l’inintéressant triangle amoureux entre Katniss, Gale (Liam Hemsworth) et Peeta et au moins un tiers du film a été passé dans les Hunger Games prise deux, soit le Quarter Quell!  Insoutenable!

Et tout comme le premier film, la violence est tolérée par les organisations qui établissent les côtes de classement, donc PG-13 aux Etats-Unis et un beau gros « G » au Québec! C’est désolant…

Même Stanley Tucci, que j’ai adoré dans le premier film tout comme ici, n’a pas pu sauver ce film pour moi! Au moins j’ai souris un peu grâce à son flamboyant Ceasar Flickerman😉

Love this pic!

Love this pic!

SO OSCAR GEEK WILL IT GET NOMINATED? Hahahahahahahaha… NON!

LE MOT DE LA FIN: Une grande déception, un film qui utilise le créneau de la dystopie pour la forme mais n’en développe pas le contenu. Je comprends que ce film est un entre-deux, mais cela n’excuse pas l’incapacité du réalisateur à créer un engouement pour la révolution à venir dans les deux derniers films, une conséquence directe d’un scénario embourbé par l’ennuyant triangle amoureux et les jeux prise deux! Verdict? À ÉVITER, il y a tellement mieux en salles en ce moment! J’aurais dû revoir « 12 years a slave », j’en serais sortie déprimée mais avec une satisfaction d’avoir encouragé un film de qualité!

DERNIERS DÉTAILS : « The Hunger Games : Catching Fire » (2013) réalisé par Francis Lawrence, scénarisé par Simon Beaufoy et Michael Arndt, basé sur le roman « Catching Fire » de Suzanne Collins, mettant en vedette Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Donald Sutherland, Philip Seymour Hoffman, Jeffrey Wright, Amanda Plummer, Jena Malone et Stanley Tucci.

11 thoughts on ““The Hunger Games: Catching Fire”

  1. Pingback: Golden Globes 2014, les nommés sont… | WATTS AT THE MOVIES

  2. Bien dit! Mais je te dirais que le livre m a déçu également!
    Amis lecteurs: je donne mes 3 volumes en cadeau à noel!🙂

    Like

  3. Pingback: Top 6 des pires films de 2013 | WATTS AT THE MOVIES

  4. Pingback: “The Hunger Games: Mockingjay – Part 1″ | WATTS AT THE MOVIES

  5. Mais, mais …. Je comprends pas. J’ai aimé ça moi.
    Frau Professor, vous êtes trop difficile! Il faut ajuster vos critères et vos attentes selon le type de film que vous regardez. Je place ce film dans la catégorie Harry Potter / Twilight : Fantastique public cible ado, c’est donc vraiment cool.

    Like

  6. Mais de grâce Schüler, tous les goûts sont dans la nature, vous le savez bien! Je crois que ma présence vous manque, calmez-vous, je serez de retour parmi vous bientôt😉

    Like

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s