“The Book Thief”

Beaucoup a été dit sur le fait que la jeune comédienne québécoise Sophie Nélisse a obtenu le rôle principal dans cette production hollywoodienne. Félicitations à la jeune actrice de « Monsieur Lazhar » d’avoir pu décrocher un rôle d’envergure, même si le film est moyen, il lui procurera certainement des opportunités intéressantes dans le futur!

book_thief poster

Sur la route vers ses futurs parents adoptifs, le frère de Liesel (Nélisse) meurt. Au pied de sa tombe, Liesel trouve un livre qu’elle décide de garder malgré le fait qu’elle ne sait pas lire. Lorsqu’elle arrive auprès de ses parents adoptifs, Hans (Geoffrey Rush) et Rosa (Emily Watson), Liesel apprend à lire et commence une obsession envers les livres, ceux-ci se faisant rare dans l’Allemagne nazie d’Hitler. Lorsque Hans et Rosa hébergent illégalement un juif nommé Max (Ben Schnetzer), Liesel a pour mission de lui faire découvrir le monde qu’il ne peut voir en lui lisant des livres…

Le narrateur est “la Mort”, soit une voix hors champ au début ainsi que tout au long du film. Ce concept fonctionnait bien dans le livre, de dire mon amie Mafa du blogue La liste de Mafa (vous pouvez lire sa critique du livre ici!), mais semble être de trop dans le film. Un narrateur s’avère rarement nécessaire dans un long métrage car les images parlent d’elles-mêmes; pour ce film, il aurait été plus pertinent de l’éliminer, sinon mieux utiliser ce symbole de la mort qui rode…

Le film enrobe la Deuxième Guerre Mondiale d’un duvet, question de le rendre plus accessible pour un jeune public, selon moi. Les atrocités de la Guerre n’ont pas besoin d’être montrées en détail, mais il y avait un clair désir de s’écarter de leur impact réel, nous empêchant d’emphatiser avec la situation, particulièrement avec la situation de Max. Dommage…

Nélisse arrive à tenir tête aux gros canons que sont Rush et Watson, offrant une solide prestation se démarquant des deux vétérans acteurs. Elle ira loin cette petite Nélisse, du moins, je lui souhaite!😉 Dans un autre ordre d’idées, j’ai apprécié le choix de maintenir un accent allemand même si (galère!) les acteurs parlaient en anglais. Il y avait aussi certains mots “faciles” dits en allemand: “ja”, “nein”, etc… Je ne m’attendais guère à ce que ce film hollywoodien soit en allemand, donc au moins l’effort a été mis pour créer un environnement allemand de par l’accent. C’est déjà mieux que plusieurs films…

LE MOT DE LA FIN : Un film qui est basé sur un livre bien-aimé créé des attentes ridiculement élevées envers ses fans, reste que pour une personne n’ayant pas lu le livre, la déception se fait tout de même sentir en visionnant un film qui s’impose des limites, se conformant fort probablement aux exigences d’un « drame familial » que voulut son studio de production… Verdict? LOUEZ LE DVD, question de voir Nélisse dans son premier grand rôle au cinéma!

DERNIERS DÉTAILS: “The Book Thief” (2013) réalisé par Brian Percival, scénarisé par Michael Petroni, basé sur le livre The Book Thief de Markus Zusak, mettant en vedette Sophie Nélisse, Geoffrey Rush, Emily Watson,  Nico Liersch et Ben Schnetzer.

4 thoughts on ““The Book Thief”

    • Je viens de lire ton article et d’y commenter! Je suis d’accord que la MORT aurait dû avoir une meilleure place dans le film, dans l’optique qu’elle soit aussi bien utilisée que dans le livre!

      Like

  1. Pingback: Golden Globes 2014, les nommés sont… | WATTS AT THE MOVIES

  2. Pingback: Oscars 2014, les nommés sont… | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s