“Saving Mr Banks”

« Saving Mr Banks » discute du processus de pré-production du classique de Disney « Mary Poppins » à Los Angeles en 1961: comment Walt Disney (Tom Hanks) tenta de séduire – avec énormément de difficulté – la romancière P.L. Travers (Emma Thompson) dans le but qu’elle lui concède les droits d’adaptation de son livre et comment cette période amena Travers à refléchir sur les événements de son enfance.

Saving-Mr-Banks-poster

Malgré son sujet très attirant – « Mary Poppins » est un classique de mon enfance que j’écoutais religieusement à chaque Jour de l’An lorsqu’il était diffusé sur CBC -, la trentenaire que je suis devenue est moins impressionnée par ce film de John Lee Hancock. Il faut dire que Hancock est connu pour ses films mélodramatiques comme « The Blind Side » et « The Rookie », des films qui ont tendance à forcer la larme à l’œil du cinéphile, quelque chose qui m’exaspère des films hollywoodiens!

Le scénario de « Banks » n’est pas différent, mais il réussit tout de même l’exploit d’avoir des personnages bien définis rehaussés par la qualité des interprètes. Emma Thompson, qu’il me fait plaisir de retrouver dans un rôle de premier plan, est impeccable dans le rôle de Travers, et Hanks l’est tout autant dans le rôle de l’icône Disney. Hanks ne ressemble en rien à Walt Disney, mais arrive à recréer l’esprit et l’énergie du personnage public. Jason Schwartzman et B.J. Novak (certainement deux des acteurs les plus Geek de l’univers!) jouent respectivement Richard M. Sherman et Robert B. Sherman, les célèbres frères ayant composé les chansons du film ainsi que plusieurs autres chansons connues des films de Disney. Novak et Schwartzman infusent une énergie dynamisante aux compositeurs et à leurs scènes avec Thompson, ils sont le yin du yang de Travers.

Sherman (Novak) et Sherman (Schwartman)

Robert Sherman (Novak) et Richard Sherman (Schwartman)

Pour revenir au scénario, une de ses problématiques est que le film voyage constamment dans le temps, Travers reflétant sur les événements de sa jeunesse au travers des événements de son séjour à Los Angeles. Nous comprenons davantage Travers et son humeur négative par ces flashbacks, mais à la moitié de film, ils ajoutaient une lourdeur à l’histoire. Apprendre tous les détails des événements de l’enfance de Travers n’était pas nécessaire et devenait épuisant, si certains de ces flashbacks avaient été coupés, je crois que le film aurait été plus fluide et meilleur. Un autre irritant est ce que j’appris lors de mes recherches post-visionnement, Travers aurait détesté la version cinématographique de son livre, ce qui est tout le contraire du film…

Petit clin d’œil à mon cher Paul Giamatti : il détient un petit rôle en tant que chauffeur de Travers. Perpétuellement sincère et positif, son Ralph sut charmer la grognonne Travers au point où elle dit qu’il fut le seul américain qu’elle appréciait! That’s my Paul!😉

Le chauffeur Ralph (Paul Giamatti) attend P.L. Travers à l'aéroport! GO PAUL !

Le chauffeur Ralph (Paul Giamatti) attend P.L. Travers à l’aéroport! GO PAUL !

SO OSCAR GEEK, WILL IT GET NOMINATED? Bien, il semblerait que oui! J’en suis encore subjuguée quoique les éloges envers « Banks » sont plus méritoires que « American Hustle », déjà décrié comme victorieux le 2 mars prochain… *fuming* !! Enfin, pour revenir à “Banks”, il risque fortement de se retrouver dans les catégories suivantes: Meilleur Film, Actrice (Thompson), Trame Sonore (parce que le compositeur Thomas Newman a déjà été finaliste 11 fois pour cet Oscar… mais n’a toujours pas gagné!).

LE MOT DE LA FIN: Pour les fans de “Mary Poppins”, l’incursion dans le monde de la pré-production de ce classique est fascinant… mais mélanger tout cela avec l’enfance de Travers l’est moins. Verdict? PETIT PRIX DU MARDI pour les fans de “Mary Poppins”, sinon ATTENDEZ LE DVD!

DERNIERS DÉTAILS: “Saving Mr Banks” (2013) réalisé par John Lee Hancock, scénarisé par Kelly Marcel et Sue Smith, mettant en vedette Emma Thompson, Tom Hanks, Paul Giamatti, Jason Schwartzman, B.J. Novak, Bradley Whitford et Colin Farrell.

2 thoughts on ““Saving Mr Banks”

  1. Pingback: Golden Globes 2014, les nommés sont… | WATTS AT THE MOVIES

  2. Pingback: Oscars 2014, les nommés sont… | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s