Top 10 des meilleurs films de 2013

Je vous présente enfin ma liste des 10 meilleurs films de l’année, en plus de deux mentions d’honneur. 2013 a été une très belle cuvée et ce fut très agréable d’avoir de la difficulté à rédiger cette liste! J’espère que celle-ci vous fera découvrir des films dont vous n’aviez pas entendu parler et/ou vous convaincra de voir ne serait-ce qu’un film dont vous n’étiez pas initialement intéressé! Bonne lecture!

# 1 – “Nebraska” (Alexander Payne)

Favorite poster of 2013! Simply awesome!

Favorite poster of 2013! Simply awesome!

Payne est un génie des lieux, recréant avec justesse l’ambiance et les détails qui font un lieu. Ceci étant dit, je ne peux me prononcer sur l’état du “Nebraska” (quoique le blogueur TodayIWatchedaMovie peut, en la faveur de Payne!) je suis prête à défendre Payne corps et âme lorsque quelqu’un me parle de “Sideways”. Ceci étant dit, son “Nebraska” est plus que juste un lieu et une bande sonore impressionnantes, mais un film touchant et hilarant mettant en vedette un duo père-fils dont on ne peut croire en la chimie sans l’avoir vu (Bruce Dern et… Will Forte? Mais oui et on adore!) . Ultimement je crois avoir apprécié le film aussi car il m’a offert une certaine catharsis; il me rappela mon père lorsque la démence commença à nous l’enlever. Les situations du film sont très différentes de celles que j’ai vécue, mais il y avait un certain réconfort à voir sur écran un personnage, en occurrence celle de Forte, vivre une simulation de ce que j’ai vécu… c’est une autre des nombreuses raisons pour lesquelles j’aime le cinéma, on se sent moins seul quand nous voyons sur écran un autre vivre ce que nous vivons. Thank you Alexander Payne, this only makes me love you more!

# 2 – “Le météore” (François Delisle)
LeMeteore_AfficheCe film répond d’abord au besoin de structures narratives atypiques au cinéma, mais “Le météore” n’est pas juste une astuce pour faire parler du film. Le résultat dépeint parfaitement la tristesse et la lourdeur que vivent Pierre, son ex Suzanne et sa mère dans leur situation… déprimant? Peut-être. Un reflet de notre propre vie? Oui. Mais nécessaire? Absolument!

# 3 – “Stories We Tell” (Sarah Polley)stories_we_tell
Merci à Polley et sa famille de nous dévoiler – sans honte et en toute sincérité – un grand secret familial et – du même coup – nous faire questionner sur nos propres valeurs et perceptions et comment notre mémoire est affectée par celles-ci. Un fascinant documentaire, produit modestement mais apportant tellement de réflexions! P.S. Un des plus grand Oscar snubs de l’année!

# 4 – “To the Wonder” (Terrence Malick)
to-the-wonder-posterUn film d’amour qui en dit énormément par ses images et sa musique que par ses dialogues peu présents; le film de Malick est risqué mais réussi. Une œuvre d’une grande beauté! Et il semble que le discret Malick – lui qui faisait un film aux sept ans – se fera plus présent sur nos écrans car il a deux films qui devront sortir dans la prochaine année, que j’ai hâte!

# 5 – “Diego Star” (Frédérick Pelletier)diego-star-affiche
Perturbant – ce seul mot décrit parfaitement le premier long métrage du réalisateur québécois Frédérick Pelletier. Les rouages de la bureaucratie, la lâcheté qu’éprouvent les gens face à des situations difficiles où l’autorité est dictatoriale, le froid glacial d’un hiver québécois tel que vécu par un cote ivoirien – ce sont tous des grandes difficultés vécues par le pauvre Traoré…

# 6 – “Mud” (Jeff Nichols)
Mud_posterJeff Nichols, ce réalisateur indépendant incompris – du moins, c’est ce que les médias américains me laissent croire – créé à nouveau un film original et intelligent, qui vous surprendra. Beaucoup a été dit de la prestation de Matthew McConaughey – vivant le début de sa McConnaissance – mais c’est vraiment le jeune Tye Sheridan qui se démarque dans cette histoire savamment écrite de jeunes adolescents apprenant la dure réalité du monde adulte…

# 7 – “12 Years a Slave” (Steve McQueen)
Même si le livre – lu avant d’avoir vu le film – a été ma porte d’entrée dans le terrible 12-Years-a-Slave-Movie-Postersupplice que vécut l’homme libre Solomon Northup et l’effet de choc que pouvait procurer le visionner n’a pas été aussi frappant pour moi, le recul ainsi que les nombreuses conversations que j’ai entretenu avec nombre de gens suite au visionnement, m’ont davantage fait apprécié l’interprétation cinématographique de cette triste page d’histoire américaine. Dommage que ce devait être un réalisateur britannique – l’incroyable Steve McQueen – et non un américain, ouvrant les yeux du monde à cette tragédie!

# 8 – “Her” (Spike Jonze)

her-movie-posterAprès une longue absence de la réalisation de longs métrages, Jonze revient en force avec cette captivante fable sur l’amour et notre obsession envers les technologies. Même si la prémisse peut paraître étrange, elle saura charmer et nous épouvanter de notre propre attachement envers les objets nous entourant…

# 9 – “Prisoners” (Denis Villeneuve)

Le plus impressionnant de “Prisoners” est que, malgré sa structure typique d’un prisoners-movie-postersuspense hollywoodien, Villeneuve a su nous amener au-delà de cela en élevant la qualité du scénario et créer un film qui est le sien. Je fus donc une bonne spectatrice, subissant conséquemment les effets des rebondissements, me trouvant constamment ébranlée, et finalement stupéfaite par la conclusion. Si tous les films hollywoodiens pouvaient être aussi bons… j’ai hâte de voir ce que tu feras avec du sci-fi Denis!

#10 – “Le démantèlement” (Sébastien Pilote)
demantelement-affichePilote revient en force avec ce deuxième opus sur un père décidant de vendre sa ferme au grand dam de sa famille et ses amis. Nous découvrons au compte-goutte que Gab (brillamment interprété par Gabriel Arcand) est plus qu’il n’en laisse paraître… un film beau et maîtrisé d’un réalisateur qui me fait constamment anticiper son prochain film…

MENTIONS HONORABLES (en ordre alphabétique)

“Jodorowsky’s Dune” (Frank Pavich)
Définitivement le film le plus divertissant vu à TIFF 2013, ce documentaire sur le jodorowsky's dunedéfunt projet de “Dune” d’Alejandro Jodorowsky est captivant et met finalement en vie ce fameux “Dune” dont les Geeks rêvaient. J’eus l’impression de l’avoir vu sans l’avoir vu, ce qui est mieux que ce que Jodo ait pu espérer pendant les trente dernières années… Rencontrer le fascinant Jodo à travers ce film m’a donner le goût de visionner sa filmographie, à mes risques et périls!😉

“This is the End” (Seth Rogen et Evan Goldberg)
this-is-the-end-posterUne comédie, une vraie, qui surprend par son humour intelligent et auto-dérisoire. Ceci venant de la bande de Judd Apatow mais sans Apatow à la réalisation/production est étonnant, mais il ne faut pas sous-estimer cette “nouvelle” génération d’humoristes! Ceux qui pensaient que la flamme de Seth Rogen, Jay Baruchel, Danny McBride, James Franco et cie s’était éteinte se trompent, « This is the End » n’est pas leur dernier bon film, ils reviendront avec d’autres choses ayant du mordant, je vous le garantie!

6 thoughts on “Top 10 des meilleurs films de 2013

  1. Avant de débuter la lecture de cette article, j’aurais bien cru n’avoir vu aucun film de cette liste. Erreur ! car j’ai vu Prisonniers, le jour de la naissance de mon fils, belle circonstance ! Je crois que je pleurais pendant le film en pensant à mon futur enfant. Par contre, je n’ai pas aimé le scénario autant que toi, mais les acteurs et la filmographie, très bonne !

    Belle liste de films à voir, merci !

    Like

    • Je ne sais pas ce qui m’étonne le plus: le fait que tu aies vu un film au cinéma (de Denis Villeneuve!?!) ou le fait que ton fils soit né le même jour que ton visionnement (mais quelle circonstance!!)…🙂

      Mais mon questionnement importe peu, je me rends compte que je me suis peut-être mal exprimée. Je suis d’accord que le scénario est moyen, en fait selon moi, ce sont la direction de Villeneuve, la direction photo de Deakins et le calibre du jeu de Jackman et Gyllenhall qui ont rehaussé le qualité du film et, par conséquent, son scénario. Certains éléments scénaristiques étaient prévisibles (je pense au “méchant” cerné trop rapidement par le détective durant la vigile), mais l’atmosphère créée par Villeneuve et son équipe a pu camoufler certaines faiblesses pour faire un suspense efficace!

      Ça me fait toujours plaisir de partager mes coups de coeur, Monsieur Morin! Au plaisir de lire la suite de vos disques à amener dans l’au-delà. En tout cas, cette semaine vous êtes en feu!!!

      Like

  2. Comment ne pas être bouleversé par Her ? Il m’a ému aux larmes…

    J’ai trouvé Prisoners à la fois terrifiant et glaçant. Un de mes films préférés de 2013 également !

    Pour ce qui est de This is the end, j’ai vraiment apprécié, mais je pense que ce n’est pas le cas de beaucoup. C’est un film à double tranchant. Pour ma part, j’en redemande !

    Like

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s