“Noah”

Cet ambitieux projet dont Darren Aronofsky rêvait depuis des années a finalement pris vie. Le succès spectaculaire de « Black Swan » en avait certainement pour quelque chose, Aronofsky était redevenu un réalisateur lucratif, les studios se sentaient de nouveau en confiance de lui fournir les 150 millions de dollars demandés pour son projet de rêve! Je ne peux qu’être contente que Aronofsky, un réalisateur que j’apprécie, puisse finalement produire le film qu’il souhaitait. Mais demander une somme aussi élevée implique des contraintes que studios et producteurs se permettent d’imposer, donc aussi bien que j’apprécie « Noah » pour ce que ce film représente pour Aronofsky, il est loin d’être son meilleur, sa vision particulière étant camouflée par une narration typiquement hollywoodienne.

Noah

Russell Crowe interprète Noé, descendant d’Adam et Ève. La Terre sur laquelle il vit est divisée entre ceux voulant l’industrialisation à tout prix, et ceux respectant la nature ayant accueilli et nourri les premiers humains. Noé fait souvent des cauchemars/rêves révélateurs, le plus percutant lui annonce qu’il a été choisi pour sauver la race animale, soit les êtres les plus purs n’ayant pas choisi de démolir la Terre. Avec l’aide de sa famille, malgré nombre de conflits, Noé construit une énorme arche pour sauver les animaux avant que le grand déluge n’arrive!

Visuellement impressionnant, tel que démontré dans le clip ci-bas, Aronofsky mis à bon usage son style visuel particulier. Le mélange de montage rapide (hip hop montage) et de l’époustouflante cinématographie créèrent un mariage parfait d’images expliquant la création et l’arrivée des animaux vers l’arche de Noé. À ce niveau-là, le film est impeccable!

Les serpents arrivent!

Les serpents arrivent!

Par contre, il en est tout autre pour le scénario. Dans la réalité, il n’y a pas de biographies sur le personnage de Noé, Aronofsky et son co-scénariste Ari Handel se sont inspirés des écrits bibliques peu précis pour créer un scénario. Même si la trame narrative créée est probable, elle déçoit dans ses conventions scénaristiques. À titre d’exemple, Noé devient une caricature malgré lui, un grand bouffon alcoolique et entêté ne pouvant gérer le fardeau que Dieu lui imposa de sauver la race animale, il aliène sa famille au point de mettre la vie de tous en danger. Il est clair que nous ne pouvons savoir si cela est vraiment arrivé, mais le sentiment est que ces aspects scénaristiques ont surtout été créés pour avoir un scénario plus élaboré et dramatique… disons qu’il fut difficile de prendre Noé au sérieux par après.

LE MOT DE LA FIN : Non seulement intéressant pour les fans d’Aronofsky assoiffés comme moi, mais aussi pour découvrir un personnage biblique méconnu, sauf pour son arche rempli d’animaux! Le traitement hollywoodien affecte le film au point où il ne demeurera pas gravé longtemps dans la mémoire des cinéphiles, j’ai même de la difficulté à vous écrire cette critique et ça ne fait que quelques semaines que j’ai vu le film… ouf! Ce n’est pas son meilleur, mais ça fait quand même du bien de voir un nouveau Aronofsky!😉 Verdict? ATTENDEZ LE DVD! Mais pour ceux désirant un clin d’œil, voici la superbe scène sur la création de la Terre et de l’homme! 

DERNIERS DÉTAILS : « Noah » (2014) réalisé par Darren Aronofsky, scénarisé par Ari Handel et Darren Aronofsky, mettant en vedette Russell Crowe, Jennifer Connolly, Emma Watson, Ray Winstone, Logan Lerman, Douglas Booth et Anthony Hopkins.

5 thoughts on ““Noah”

  1. Pingback: Mes 7 réalisateurs contemporains préférés: # 5 – Darren Aronofsky | WATTS AT THE MOVIES

  2. Pingback: “No Time” | WATTS AT THE MOVIES

  3. Pingback: “Exodus: Gods and Kings” | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s