“Footloose”

Il est clair que j’aurais dû voir ce film dans les années 80, car mon opinion est directement affectée par le mauvais vieillissement de ce film. Il y a des films tellement empreints de leur époque que les voir en dehors de celle-ci pour la première fois créé pour une expérience quelque peu pénible. Je comprends l’engouement de certaines femmes de mon entourage face à la musique, les numéros de dance et Kevin Bacon, mais c’est parce qu’elles ont grandi avec ce film! Elles ont une relation affective avec “Footloose” que je ne pourrai jamais saisir de par mon visionnement 30 ans trop tard…
footloose-poster-1984Bref, ce texte est simplement pour affirmer que je ne pourrai plaire aux fans du film! Je suis désolée mais je ne “catche” pas!! J’ai trouvé la prémisse ridicule: qu’une ville bannisse la danse et la musique rock durant les années 80 me semble terriblement farfelue! J’ai trouvé les quelques numéros de danse amusants mais j’ai surtout aimé découvrir des jeunes Sarah Jessica Parker et Chris Penn; malgré leurs rôles de soutien, ils étaient les étoiles du film!
 
Verdict? VOUS NE POUVEZ L’AIMER À MOINS DE L’AVOIR DÉJÀ VU! 
 
DERNIERS DÉTAILS: “Footloose” (1984) réalisé par Herbert Ross, scénarisé par Dean Pitchford, mettant en vedette Kevin Bacon, Lori Singer, John Lithgow, Dianne Wiest, Sarah Jessica Parker et Chris Penn. 

12 thoughts on ““Footloose”

  1. D’abord, je suis tout à fait d’accord avec le premier commentaire : bouhhh. Ce film est devenu une référence pour plusieurs raisons, pas juste pour la trame sonore et l’acteur principal (who completely shines by the way, yes with Chris Penn, but not SJP, you’re biaised). Comment ça tu n’accroches pas sur la prémisse? Même si banir la danse te semble bizarre, c’est tellement représentatif des villes qui interdisent des niaiseries et qui ont des préjugés! Oui c’est d’époque par moment et oui je suis biaisée du fait que je l’ai vu à l’époque et revu plus de cinquante fois dans ma vie depuis… Comme d’autres films d’ados, il présente une réalité des jeunes : relations avec les parents, les adultes, les amis, les amoureux, en plus de faire référence aux drogues et la sexualité, mais surtout l’influence de la religion dans les petites communautés… Je vais m’arrêter là, jai le goût de l’écouter maintenant!😉

    Like

    • Si toi tu es biaisée par le fait que c’est un film d’ado avec lequel tu as grandi, moi aussi je peux avoir un biais par le fait que je l’ai vu 20 ans plus tard, quelque peu rouillé.😉 Comme je le disais au début, je n’ai pas l’attachement émotif que toi et d’autres ont envers ce film, il est donc difficile d’y voir plus loin que le genre dont il fait partie. Personnellement, je crois qu’il y a nombreux films qui définissent bien une époque et qui la représentent bien, “Footlose” l’est certainement, et peut-être que ce n’est que ma perte de ne pas le voir de cette façon… mais tant qu’à moi, il y a d’autres films de années 80 sur lesquels j’ai plus accroché et qui vieillissent mieux et me font mieux revivre cette époque, i.e. “Back to the Future”!!!!!

      Like

    • Et question de renforcer mon commentaire précédent, Madame Bisson, je cite l’exemple d’une comédie romantique d’ado des années 80, que j’ai vu récemment et qui a passé le test du temps car il est, selon moi, mieux écrit et “groundé” que “Footloose”. Et je nomme: “Say Anything…”…. CASE CLOSED!😉

      Like

  2. Merci à Mélanie de si bien me comprendre! Eh bien oui, je l’ai vu dans les années 80. J’étais même pas encore ados, il s’inscrit dans la ligné des films avec beaucoup de musique et de danse que mes sœurs ainés regardaient et qui sont devenue les incontournables films de fille à voir et à revoir forever. Bien meilleur que les films de filles proposés par certaine chaine télé aujourd’hui.
    Il serait selon vous farfelu de penser qu’une petite ville puisse bannir la danse et la musique rock dans les années 80, c’est ce que le personnage principal pense aussi, tu imagines le choc qu’il a eu ( vous avez des points en commun ) voilà pourquoi il se battra contre cette loi.
    Maintenant Est-ce farfelu qu’encore aujourd’hui on puisse blâmer la musique lorsque des jeunes commettent des actes violents? N’est-il pas aussi farfelu qu’un petit village de caucasiens, ne connaissant rien des enjeux des grandes villes, décide avant même que ce ne soit leur problème que Eux ne font pas d’accommodements raisonnables et annonce haut et fort que les ethnies ne sont pas les bienvenus chez eux?
    Believe it or not, pour avoir vécu dans la ville et dans un village, la peur peut amener les gens à penser de façon assez farfelu.

    Like

    • Il semble cependant que je manque peut-être d’objectivité. Mais puisque tout les cinéphiles ont droit à leurs opinions…😛 Je suis déçu par la critique ( d’où le bouhhhh! ) Mais vous avez absolument le droit de ne pas l’avoir aimé.

      Like

  3. Ouf, je l’ai vu il y a si longtemps …
    je ne sais pas ce que j’en penserai maintenant. Je n’ose pas essayer de le revoir car je pense que cela a très mal vieilli. J’ai peur qu’au lieu de me rappeler des bons souvenirs, ça ne fasse que me décevoir.

    Like

    • Tu as raison Kikine, parfois il vaut mieux ne pas revoir un film ou une série que nous aimions lorsque plus jeune car notre perception d’adulte cynique peut ruiner l’expérience. Ce fut le cas lorsque je revis quelques épisodes de “Jem and the Holograms”, un dessin animé musical que j’adorais enfant… ah la la! Que ça avait mal vieilli… mais les chansons étaient toujours aussi excellentes!😉

      Like

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s