TIFF 2013: “The Disappearance of Eleanor Rigby: Him and Her”

Tous les premiers du mois, c’est le “Projet Jessica Chastain”, où le film discuté en est un mettant en vedette la talentueuse actrice Jessica Chastain!

Il y a toujours plus d’une facette à une histoire, c’est la prémisse de base derrière « The Disapperance of Eleanor Rigby : Him and Her », un film en deux temps où la vision des deux parties d’un couple est présenté suite à un événement difficile qu’ils vécurent, soit le décès de leur enfant.

disappearance of eleanor rigby poster

Malheureusement, malgré ses trois heures de durée, la relation entre Eleanor (Jessica Chastain) et son mari Conor (James McAvoy) est mal développée. Je m’explique: nous sommes témoins de leur vie de couple avant la venue de leur fils à quelques reprises, mais ce sont toujours des scènes où les deux sont follement amoureux l’un de l’autre : passant la nuit ensemble dans une auto, s’enlaçant et s’embrassant longuement, riant toujours aux éclats; bref, aucun indice de conflit n’est présent. Lorsqu’un événement traumatisant arrive à un couple, celui-ci survit ou meurt, et lorsqu’il meurt, c’est que le couple vivait aussi des problématiques. Rien n’est pire pour un parent que de perdre son enfant, mais pour justifier la divergence du couple dans ce contexte, il aurait fallu être témoin de conflits et de problématiques qui étaient déjà présents dans leur couple, or le film ne nous en présente aucun rendant la séparation improbable aux yeux du spectateur.

Question de donner plus de temps pour le développement de l’histoire du couple, couper sur les scènes clichées des « meilleurs amis comiques » aurait été pertinent. Eh oui, Conor avait le chef cuisinier de son restaurant (Bill Hader) et Eleanor avait Lillian (Viola Davis). Même si quelques moments m’ont fait sourire, je me suis rapidement tannée de leur présence qui semblait imposée sur l’auditoire pour alléger les scènes plus dramatiques du film. Si la relation entre les protagonistes principaux avait été mieux développée, peut-être que ces personnages auraient été mieux appréciés.

Conor (James McAvoy) et Eleanor (Jessica Chastain) lors de moments plus heureux

Conor (James McAvoy) et Eleanor (Jessica Chastain) lors de moments plus heureux

Je dois, par contre, féliciter le scénariste (et réalisateur) Ned Benson pour avoir écrit des scènes de conflits réalistes entre Eleanor et Conor, revisitées deux fois selon la vision de chacun. C’était agréable tout en étant frustrant; nous étions plongés dans l’intimidité la plus crue de Eleanor et Conor, témoins de moments difficiles de leur vie de couple post-décès n’ayant pas été comprise de la même façon par les deux parties… Mais telle est la vie, nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d’onde et les situations difficiles ne rendent que plus ardu le défi d’une parfaite communication…

LE MOT DE LA FIN : Malgré de bonnes prestations de McAvoy et Chastain et le concept intéressant, le film souffre terriblement du sous-développement de l’histoire du couple d’Eleanor et Conor, pourtant au cœur de ce film! Au moins – dans le contexte de mon visionnement – je pus rencontrer deux de mes acteurs préférés, mais ce ne sera pas votre cas donc… Verdict? ATTENDEZ LE DVD!

De gauche à droite: Ned Benson, Jess Weixler, Ciaran Hinds, James McAvoy et Jessica Chastain lors de la période de questions du film à TIFF. - 9 septembre 2013

De gauche à droite: le modérateur de la période de questions dont je ne connais pas le nom, Ned Benson, Jess Weixler, Ciaran Hinds, James McAvoy et Jessica Chastain lors de la période de questions du film à TIFF. – 9 septembre 2013

DERNIERS DÉTAILS : « The Disappearance of Eleanor Rigby » (2013) réalisé et scénarisé par Ned Benson, mettant en vedette James McAvoy, Jessica Chastain, Ciaran Hinds, Viola Davis, Bill Hader, Isabelle Huppert, Jess Weixler and William Hurt.

About these ads

3 thoughts on “TIFF 2013: “The Disappearance of Eleanor Rigby: Him and Her”

  1. Pingback: Le projet Jessica Chastain | WATTS AT THE MOVIES

  2. Pingback: TIFF 2013 : tous les articles que vous vouliez lire mais aviez peur de fouiller à travers le site pour les trouver! | WATTS AT THE MOVIES

  3. Pingback: “Gravity” | WATTS AT THE MOVIES

Commentaires? Comments?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s